Des nonnes en habits religieux sur une plage, certaines prenant la pose pour une photo les pieds dans l'eau : la photo est très relayée sur Facebook et Twitter depuis le début des polémiques autour du burkini en France. Certains internautes affirment que la photo a été prise en France et illustrerait une politique du "deux poids deux mesures". Décryptage de l’origine et de la soudaine popularité de ce cliché.


Plusieurs communes balnéaires françaises ont pris cet été des arrêtés interdisant le port de signes religieux sur les plages,  visant particulièrement les burkinis. Des femmes portant le voile ont été verbalisées, notamment à Nice, ces derniers jours. En marge du vif débat suscité par ces mesures, des internautes partagent depuis peu une photo de sept nonnes catholiques sur une plage.

>> LIRE SUR LES OBSERVATEURS : À Nice, un policier verbalise une femme voilée, sans conviction, car "y'en a que ça dérange"


Certains internautes, mais aussi des journalistes, ont relayé la photo avec une légende indiquant qu’elle avait été prise en France, et était le symbole du traitement différencié entre catholiques et musulmans : des catholiques en habits religieux seraient autorisées à fréquenter les plages, alors que les femmes portant le burkini ou le voile seraient verbalisées. Voici quelques exemples de publications sur Facebook et Twitter ci-dessous :






Un imam italien derrière la popularité de cette photo

Comment cette photo est-elle devenue un symbole redondant sur Internet ? Elle a été popularisée le 17 août dernier par Izzeddin Elzir, imam de Florence et président de l'Union des Communautés Islamiques d'Italie, qui l’a publiée sur sa page Facebook. Sa publication a été partagé plus de 3 500 fois depuis.

Contacté par France 24, il explique :

Je cherchais une image pour contribuer à la discussion autour du burkini et créer une réflexion positive. Je l’ai postée telle quelle, sans aucun commentaire, pour que chacun se fasse son opinion. À mon sens, une partie des valeurs européennes viennent de racines chrétiennes où les croyantes se couvrent quasi totalement. Cela ne pose aucun problème, où qu’elles se trouvent, car c’est leur foi qui transparait.

Pour autant, mon compte a été bloqué par Facebook vendredi dernier pendant quasiment une journée ! Facebook m’a notifié que des internautes avaient dit que ma page était un "faux profil "et que j’avais usurpé l’identité de quelqu’un. J’ai dû envoyer mes papiers d’identité pour que tout rentre dans l’ordre. Je pense qu’il y a un lien entre la publication de la photo et le blocage de mon compte. Mais je ne comprends pas bien pourquoi la publication de cette photo a dérangé.

Je n’ai pas pris cette photo moi-même : je suis simplement allé sur Google en tapant "religieuses plage ". Pour être honnête, je ne sais pas dans quel pays elle a été prise !

France ? Allemagne ? Non, une photo prise en Italie en 2014

Alors d’où vient cette photo ? Certains internautes affirmaient qu’elle avait été prise en France, voire parfois en Allemagne. La photo a en fait été prise par un photographe professionnel germanophone et publiée dans son book Internet à l’été 2014. Et il s’agit de religieuses sur une plage d’Ostie, en Italie.

À l’époque et pas plus aujourd’hui, aucune loi n’existait en Italie sur la question des signes religieux sur les plages, malgré les pressions du parti d’extrême droite La Ligue du Nord pour légiférer en la matière.

La photo originale est disponible sur le site FotoCommunity, et est visible ici. La légende indique en allemand "Des religieuses sur la plage d'Ostie".

Cette photo n’est d’ailleurs pas la seule à émerger comme soi-disant "preuve" que des autorités municipales en France laisseraient des religieuses catholiques fréquenter les plages. La photo ci-dessous, moins relayée, a également été décrite comme prise en France. Elle a en fait été prise à Kerala, en Inde, en 2008.


Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron , Journaliste francophone