FRANCE

À Nice, un policier verbalise une femme voilée, sans conviction, car "y'en a que ça dérange"

Une vidéo amateur montre un policier en train de verbaliser une femme voilée sur une plage de Nice, et donner un avis très personnel. Vidéo diffusée par l'association Fédération des musulmans du Sud.
Une vidéo amateur montre un policier en train de verbaliser une femme voilée sur une plage de Nice, et donner un avis très personnel. Vidéo diffusée par l'association Fédération des musulmans du Sud.

Publicité

Des vidéos amateur montrant des policiers municipaux en train de verbaliser des femmes portant le voile ou le burkini sur les plages du sud de la France émergent depuis le début de semaine. Dans la dernière en date, publiée mardi, un policier niçois donne un avis très personnel sur la teneur du récent arrêté municipal en vigueur à Nice.

La vidéo a été filmée mardi 23 août par une plagiste et envoyée à Feiza Ben Mohamed , porte-parole et secrétaire générale de la Fédération des musulmans du Sud, qui l’a publiée mardi soir. On y voit un attroupement sur la plage de Carras, à Nice, autour d’une femme portant un voile rose.

La vidéaste s’approche et demande si la personne va avoir une amende. S’en suit une discussion entre le policier, expliquant qu’il dresse un procès-verbal, et la personne voilée :

Le policier : Vous avez vu ce qu’il s’est passé en Corse ?  C’est pour éviter qu’il y ait des problèmes comme en Corse où les gens se sont fait caillasser qu’il y a eu ces mesures [des affrontements ont opposé en juillet des Corses s'opposant au port du voile à Sisco, NDLR]

La jeune femme : J’ai vu ce qu’il s’est passé en Corse, mais je pense que tous les gens ne sont pas comme ça. Je suis toujours venue ici je n’ai jamais eu de problèmes.

Le policier : Je sais ! mais c’était autorisé jusqu’à maintenant, mais depuis le 18 août c’est en vigueur. Jusqu’au 15 septembre, on n’a pas le droit de porter d’appartenance religieuse. Après, voilà, on est des gens intelligents, […] on s’en bat les c**** vous voyez ce que je veux dire ? Mais il y a des gens que ça dérangent, qui nous appellent et donc du coup ils sortent un arrêté, et toutes les communes du littoral font pareil. Il n’y a que Antibes et Cagnes-sur-Mer (qui ne l’ont pas fait).

Interrogé par l’Obs, l’auteure de la vidéo rapporte avoir discuté avec la femme verbalisée : "Elle était sous le choc. Elle m'a dit qu'elle était de Nice, qu'elle habitait ici depuis une vingtaine d'années et que cela ne lui était jamais arrivé" dit-elle.

Au moins 16 verbalisations à Nice

Dans la nuit de mardi à mercredi, des photos montrant des policiers verbaliser une femme voilée publiées sur le Daily Mail ont suscité une indignation mondiale autour du hashtag #WTFFrance. La veille, des vidéos prises également sur la plage de Carras avaient été également diffusées montrant la verbalisation d’une jeune fille en burkini sortant de l’eau à la demande de policiers.

À Nice, l’arrêté municipal, présenté comme visant essentiellement les burkini, stipule que "toute personne n’ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité" est interdite "d’accès aux plages publiques, aux sites de mise à l'eau ainsi qu'à la baignade", jusqu’au 15 septembre prochain.

Le site de l’Obs souligne que plusieurs femmes ont été verbalisées ces derniers jours alors qu’elles portaient simplement le voile – et non un burkini – , lequel est autorisé dans l’espace public en France. Selon BuzzFeed News, depuis lundi à Nice, au moins 16 femmes auraient été verbalisées au titre de l’arrêté.

Une dizaine de communes françaises ont interdit le burkini sur leurs plages cet été, mais le Conseil d’État doit statuer sur la légalité de ces arrêtés jeudi 25 août.