ROYAUME-UNI

Video : "Retourne en Afrique", l’agression raciste de trois ados anglais

Des adolescents s'en prennent à un passager du tramway de Manchester en l'insultant copieusement. Capture d'écran de la vidéo ci-dessous.
Des adolescents s'en prennent à un passager du tramway de Manchester en l'insultant copieusement. Capture d'écran de la vidéo ci-dessous.

Publicité

Des adolescents ont été filmés mardi dans un tramway à Manchester en train de s’en prendre à un passager, lui enjoignant notamment de "retourner en Afrique ". Sauf que l’homme qu’ils insultent est Américain et vit depuis dix-huit ans au Royaume-Uni.

Dans la vidéo amateur filmée par un passager, les trois jeunes hommes insultent un individu qu’ils désignent comme un "immigré" devant d’autres passagers très gênés. "Sors de ce p*** de tram, ne dis pas de la m***, ou casse-toi", lui assènent-ils. Ils n’ont visiblement pas assez de clairvoyance pour noter que l’homme a un accent américain, et surtout, qu’il est manifestement d’origine hispanique.

L’homme reste calme, et leur demande : "Mais vous, avez quel âge ? 18, 19 ans ? Je suis là depuis plus longtemps que vous". Un des adolescents l’asperge ensuite avec de la bière, ce qui fait réagir les autres passagers : "vous êtes une honte pour l’Angleterre", lance l’une d’eux. Les jeunes hommes sortent ensuite du tramway, en continuant à proférer des insultes.

La police de Manchester a publié cette vidéo en ligne, et a rapidement identifié les auteurs des propos racistes, âgés de 20, 18 et 16 ans. Ils ont été arrêtés pour trouble à l’ordre public, puis libérés sous caution.

La télévision britannique Chanel 4 a pu interviewer la victime, Juan Jasso : cet Américain, originaire du Texas, vit depuis dix-huit ans au Royaume-Uni, et il est professeur de sport dans une université de Manchester. Il est également vétéran de l’armée américaine. Interrogé sur l’atmosphère qui règne dans la ville depuis le Brexit, il explique au Telegraph :

Je pense qu’il y avait déjà une tendance chez certains à penser ainsi avant le Brexit [les arrondissements de Manchester ont pourtant eu le taux de vote pour rester dans l’Union européenne le plus élevé d’Angleterre avec par exemple 60,4 % de personne contre le Brexit pour le bureau du centre-ville]. Le résultat a probablement eu un effet catalyseur sur ces gens qui se sont dit qu’il n’y avait aucun problème à se comporter comme ça en public.

Beaucoup d’internautes ont décrit Juan Jasso comme un "super-héros "sur les réseaux sociaux. L’intéressé, qui a reçu des centaines de messages privés sur son compte Facebook, a jugé cet engouement "surréaliste" mais "très touchant".

Selon la police britannique, les cas d’incidents xénophobes ont augmenté de 57 % dans les jours suivant le référendum par rapport au mois précédent, sur une même période. Le Premier ministre britannique démissionnaire, David Cameron, a condamné ces abus, qui visent non seulement la communauté musulmane, mais aussi la communauté polonaise.