Le soutien apporté par l’Iran au gouvernement irakien et au régime syrien ne fait plus de doute. La République islamique offre aux gouvernements de ces deux pays de l’argent, des armes, des informations, notamment obtenues par des drones de surveillance. Mais dans une vidéo diffusée sur la télévision d’État, l’Iran affirme désormais utiliser des drones de combat en zone de guerre.

Des centaines de vidéos amateurs, filmées par des civils ou par des combattants djihadistes, montrent que le régime de Bachar el-Assad, ainsi que les milices chiites d’Irak, utilisent des drones iraniens à des fins de surveillance.

L’Iran a développé ses propres drones, et notamment les modèles Ababil, Mohajer et Sahed, en partie parce que les États-Unis et les Nations unies lui interdisent depuis trente ans d’acheter des armes à l’étranger.

Selon plusieurs spécialistes, la plupart des drones iraniens sont des outils de surveillance. L’Iran les utilise pour recueillir des informations sur les positions ennemies et les partager à Bagdad et Damas. Ces drones sont capables de transmettre des vidéos en temps réel, permettant ainsi aux forces irakiennes et syriennes de diriger de façon très précise leurs tirs de missiles.

Fin 2015, la chaîne de télévision d’État iranienne a publié une vidéo montrant un drone de combat iranien testé en Syrie. La séquence montre la trajectoire du missile ainsi que l’explosion finale. Un film surprenant qui n’a pourtant jamais été relevé, ni par les médias, ni par les internautes.


Cette vidéo, diffusée sur la télévision officielle iranienne est censée montrer un drone de combat iranien.

Un drone iranien ?

La vidéo publiée sur la chaîne iranienne montre l’écran du drone. La cible, ainsi que les petites flèches visibles sur l’écran sont identiques aux symboles visibles dans les vidéos officielles de drones iranien.

Le gouvernement iranien a en effet déjà publié des vidéos de ses drones, notamment lorsque le pays a effectué des missions de surveillance sur les navires américains dans le Golfe persique.

La signalétique utilisée dans cette vidéo officielle, montrant un drone de surveillance iranien, est la même que celle utilisée dans la vidéo prétendant montrer un drone de combat.


Une vidéo qui se déroule en Syrie ?


En haut à droite de la vidéo est inscrit un géocode, qui correspond aux coordonnées géographiques de la zone. Celui-ci est en partie coupé mais les indications visibles permettent de confirmer que le drone opère en Syrie.

Capture d’écran de la vidéo diffusée sur la chaîne d’État iranienne. L’équipe des Observateurs a entouré en rouge les coordonnées géographiques.

Cette vidéo a été diffusée lors d’un reportage sur des affrontements sur la route entre Damas et Alep. Selon ce reportage, le drone aurait été utilisé au sud d’Alep. Le géocode incomplet sur l’écran de la vidéo correspond en effet à la zone.

Est-ce que l’Iran possède des drones de combat ?

Deux modèles de drone iraniens, le Shahed-129 et le Karrar, peuvent mener à bien des attaques. Le Shahed-129 peut transporter jusqu’à huit missiles "sadid", également fabriqués en Iran. De son côté, le Karra peut transporter quatre missiles de croisière.

Mais les informations concernant les forces aériennes iraniennes sont très difficiles à vérifier. Aucune preuve ne permet d’affirmer que l’Iran fabrique des drones de combat. Certes, plusieurs vidéos montrent des modèles Shahed-219 et Karrar lancer des missiles ou guider des missiles aériens.

Mais toutes ces vidéos sont coupées et montées. Il est donc difficile de savoir si les explosions montrées dans les vidéos sont bel et bien causées par des drones.

"Peut-être que l’Iran est juste en train de tester des drones de combat. Ce ne serait pas la première fois que le pays teste des armes en Syrie ou en Irak"

L’équipe des Observateurs de France 24 a contacté un spécialiste des questions militaires, qui a préféré garder l’anonymat.

Nous savons que l’Iran possède des drones capables de transporter des missiles. Cependant, jusqu’à présent, rien ne prouve que les Iraniens aient déjà utilisé ces drones de combat.

J’ai vu plusieurs vidéos amateurs montrant des drones de surveillance iraniens. Mais aucune image amateur des drones de combat n’a été publiée pour le moment. C’est plutôt étrange.

Si en tout cas ces drones étaient utilisés, ce serait surtout dans le sud d’Alep. Mais aucun activiste de la région n’a posté de vidéo montrant ces derniers à l’action. Peut-être que l’Iran est seulement en train de tester des drones de combat. Ce ne serait pas la première fois qu’il testerait des armes en Syrie ou en Irak.

La vidéo diffusée par la télévision d’État est crédible. D’abord, on peut en effet voir la fumée laissée par un missile, visiblement lancé par le drone. Ensuite, on observe une faible explosion. Cela semble logique étant donné que les drones ne peuvent transporter que de petits missiles. D’autres vidéos prétendent montrer un drone de combat à l’action, mais l’explosion est beaucoup trop importante pour que ce soit crédible. Il est possible que ces vidéos montrent en fait des drones de surveillance qui relaient des informations au centre de commandement.

L’Iran a commencé à faire des drones dans les années 80, après que le pays a été attaqué par l'Irak de Saddam Hussein. À cette époque, l’Iran a fabriqué la première version du Mohajer avant de mettre au point les modèles Ababil, Shahed-125 et Fotros.
Article écrit en collaboration avec
Alijani Ershad

Alijani Ershad , Journaliste