CONGO-BRAZZAVILLE

En images : "Je vote, je reste", tensions dans des bureaux de vote du Congo-Brazzaville

Publicité

Les Congolais étaient appelés aux urnes dimanche 20 mars pour élire leur président. Un scrutin organisé dans une ambiance crispée, pour lequel le président Denis Sassou Nguesso, revenu au pouvoir en 1997, est candidat à un troisième mandat. Une fois leur bulletin dans l’urne, des électeurs n’ont pas hésité à camper devant les bureaux de vote pour s’assurer du bon déroulement des dépouillements.

Avant l’élection, plusieurs candidats de l’opposition avaient lancé ensemble la consigne "Je vote, je reste ", demandant à leurs électeurs de photographier à l'aide de téléphones portables les procès-verbaux des bureaux de vote afin de compiler leurs propres résultats et de les comparer à ceux publiés au niveau national. Ne faisant pas confiance à la Commission nationale électorale indépendante (CNEI) chargée de publier les résultats officiels, ils avaient pour cela créé une commission électorale parallèle.

Le gouvernement avait jugé "insurrectionnelle" la démarche des candidats de l’opposition, et dans la foulée, annoncé le blocage des télécommunications jusqu’à lundi. Mais malgré la coupure des connexions téléphoniques et d'Internet, certains Observateurs sont parvenus à nous envoyer des images montrant des électeurs en train d’attendre les dépouillements, comme ci-dessous à Pointe-Noire.

À Brazzaville, certains Observateurs n’ont pas été autorisés à rentrer dans la salle de dépouillement, trop petite, mais ont mené leurs opérations de contrôle en filmant discrètement, par la fenêtre, les opérations de comptage des bulletins.

Globalement, l’élection a été calme selon des journalistes de l’AFP et d’Al Jazeera présents à Brazzaville. Des débordements n’ont été signalés que dans le sud de la capitale, près du quartier Makélékélé favorable à des candidats de l’opposition, où des heurts sporadiques ont opposé des forces de l’ordre. Dans ce bureau, c’est d’ailleurs un candidat de l’opposition, Parfait Kolelas, qui est arrivé en tête avec, selon l’AFP, 92,5 % des suffrages.

Si vous avez des images à faire parvenir à notre rédaction, n'hésitez pas à nous contacter à observateurs@france24.com ou sur WhatsApp, Viber au +33 6 30 93 41 36.