FRANCE

Vidéo : des fans de Chelsea gazés par la police au Parc, un témoin raconte

Publicité

À la 46e minute de la rencontre PSG - Chelsea, mardi soir au Parc des Princes, la tribune des supporters des Blues exulte, Obi Mikel vient d’égaliser 1 partout sur un corner de Willian, cafouillé par la défense parisienne.

L’euphorie cède vite la place à la stupeur : un fan de Chelsea reçoit une salve de gaz lacrymogènes par un CRS qui a selon notre observateur "surréagit ".

"Le CRS a surréagi, on était juste en train de fêter le but"

Marix venait d’Allemagne pour le match, il a filmé la scène avec son smartphone.

Vidéo postée sur youtube par @marix89

 

 

"J’essayais juste de filmer l’action, le corner, en me disant qu’il y aurait peut-être but juste avant la mi-temps. On est des fans de Chelsea, avec notre groupe, on venait de la région de Cologne exprès pour cette rencontre de la Ligue des Champions. Il y a eu but, et toute la tribune a célébré John Obi Mikel.

À quelques rangées de moi, un supporter s’accrochait au siège devant lui, j’ai eu l’impression qu’il était tombé dans l’excitation. Il était placé juste à la limite des sièges vides, qui sont là pour séparer les fans de la pelouse et nous tenir à distance des forces de l’ordre. Clairement, la police n’a pas aimé. J’ai tourné mon téléphone et je les ai vus descendre les escaliers, l’un des CRS a utilisé des gaz lacrymogènes contre un supporter, au moins une fois, c’est sûr. On entend le jet au début de la vidéo. Et puis j’ai arrêté de filmer, c’était tendu.

"Son visage était tout rouge, il ne voyait plus rien"

Je suis sûr que le supporter a été aspergé car il s’est retourné vers nous ensuite. Et son visage était tout rouge, il ne voyait plus rien. Lui et ses copains demandaient à la police : ‘Mais pourquoi vous avez fait ca ?’. L’agent ne lui a rien répondu, ses collègues CRS l’ont raccompagné vers le haut de la tribune.

Je pense que le CRS a surréagi car l’atmosphère était bonne, on était juste en train de fêter le but. Avec mes amis on a été choqué, on s’est demandé : mais qu’est-ce qui arrive ? Pourquoi ils ont fait ca ? Je pense que les collègues du CRS se posaient la même question, parce que l’autre agent n’a fait que brandir sa bombe lacrymogène, il ne s’en est pas servi.

La police était sur les dents, et la sécurité vraiment importante au Parc des Princes. Mon billet a été contrôlé cinq fois, il y avait des véhicules de police garés sur des centaines de mètres."

Outre-Manche, la presse a largement repris la vidéo, mais sans vraiment expliquer ce qu'il s'est passé dans un premier temps. Selon le site Fanzone, la police française a réfuté tout usage de gaz lacrymogène pour contrôler les supporters des Blues. Contactée par France 24, la préfecture de police de Paris n’a pas donné suite à nos questions.

L’an dernier, des supporters de Chelsea avaient empéché un Noir d’entrer dans le metro parisien en entonnant des chants racistes. Ils ont été interdits de stade par la justice britannique, pour des durées de trois à cinq ans.