RUSSIE

Un politologue russe accuse l’Ukraine… avec une photo bidonnée

Publicité

Serguei Markov est un politologue russe renommé, membre de diverses institutions et comités consultatifs liés au Kremlin. Il a notamment fait partie, de 2009 à 2012, d’une commission visant à lutter contre les "falsifications historiques" relatives au rôle de l’URSS dans la Seconde Guerre mondiale. Mais visiblement, il ne s’applique pas à lui-même le même souci de vérification.

Le 17 juillet 2014, l’avion du vol 17 de la Malaysia Airlines, parti d’Amsterdam, était abattu au-dessus de la région de Donetsk, en Ukraine, par un missile sol-air. Un drame dont la Russie et l’Ukraine se rejettent toujours la responsabilité.

Pour l’Ukraine, les coupables sont des séparatistes russes, avec lesquels elle est en conflit dans l’est de son territoire. Pour Moscou, le vol a été abattu par l’armée ukrainienne. C’est aussi l’avis de Serguei Markov. Comme le signale le site Stop Fake sur son compte Twitter, le 7 février dernier, le politologue a posté sur son profil Facebook une photo prise sur une plage de Malaysie, montrant une sculpture de sable à la mémoire des victimes d’un crash de la Malaysia Airlines. Sur cette sculpture, il est écrit en anglais "Poroshenko assassin", une façon de sous-entendre que le président ukrainien serait responsable du crash du vol 17.

Serguei Markov commente notamment, au-dessus de sa photo : "De simples Malaisiens sont bien conscients que leur Boeing a bien été frappé par la junte de Kiev, et les gouvernements américain et néerlandais ont organisé, au lieu d’une investigation, la dissimulation des preuves du meurtre", avant de détailler une liste de soupçons sur les éléments techniques de l’enquête. Mais le problème, c’est que la photo utilisée par Markov a été modifiée.

Sur la photo originale, il n’est pas question d’accusation envers le président ukrainien, mais d’un simple message d’espoir : "Priez Dieu, les miracles arrivent" est-il écrit, dans les mêmes couleurs bleu et rouge. Cette photo a été prise le 10 mars 2014 par un photographe travaillant pour l’agence Reuters, sur une plage de l’État indien d’Odisha. On y voit l’artiste indien Sudarshan Patnaik, l'auteur de cette statue de sable. Le cadre et l’emplacement de Patnaik et des autres personnes en bord de mer sont exactement les mêmes, il n’y a aucun doute possible sur le fait que la photo relayée par Sergei Markov est donc une modification grossière du cliché d’origine.

Photo : Reuters/Stringer

Markov fait référence à un évènement de juillet 2014, alors que la photo d’origine a été prise avant, en mars de la même année. En réalité, la sculpture de sable ne faisait pas référence aux victimes du vol MH17, mais à celles d’un autre crash d’un appareil de la Malaysia Airlines, le vol MH370, disparu dans l’océan Indien. Près de deux ans plus tard, les causes de la disparition de cet avion sont toujours inconnues, mais personne n’accuse l’Ukraine…