Alors que les chrétiens se préparent à fêter Noël, certains doivent se réunir en cachette pour s’échanger les cadeaux sous le traditionnel sapin, au risque d’être la cible des autorités de leur pays. Pour soutenir les "chrétiens persécutés", un groupe Facebook leur propose d’envoyer des photos de leur arbre ou de leur célébration de Noël, malgré le danger.

Baptisé "My Treedom", sur la base d’un jeu de mot en anglais entre "Tree" (arbre) et "Freedom" (Liberté), le groupe Facebook a été lancé début décembre. #MyTreedom est également un mot-clé sur Twitter. C’est une journaliste américaine-iranienne, Lisa Daftari, qui gère la page sur le réseau social. Elle propose aux chrétiens vivant dans le monde entier, et en particulier dans des pays où ils sont persécutés, de témoigner en images de leur Noël et des difficultés qu’ils peuvent rencontrer pour le célébrer.

On trouve ainsi une trentaine de photos. Parmi lesquelles cette photo prise à Brunei, dont le sultan vient justement d’interdire aux chrétiens de célébrer Noël. L’an dernier, il avait déjà annoncé l’introduction progressive de la charia, la loi islamique, dans ce micro-état de 430 000 habitants, dont deux tiers sont musulmans. À Brunei, il est interdit de porter des "chapeaux et des habits ressemblant au Père Noël", disent les auteurs de la photo.

Remember when the Sultan of Brunei banned public celebrations of Christmas? #MerryChristmas from a restaurant celebration in Brunei #MyTreedom

Posted by My Treedom on Thursday, 10 December 2015


Des photos ont également été envoyées depuis Kobané, ville kurde du nord de la Syrie, théâtre de très violents affrontements entre l’organisation État islamique et les forces kurdes de juillet 2014 à janvier 2015.  Ce message accompagne la photo : "Défiance face au mal. Place de la liberté, Kobané, Syrie. Le même endroit était occupé par l’État islamique il y a encore quelques mois. Joyeux Noël".

Defiance in the face of evil. Freedom Square (Qada Azadî), Kobani, Syria. The same location was completely occupied by ISIS just months ago. Merry Christmas #MyTreedom

Posted by My Treedom on Tuesday, 22 December 2015


Depuis Kerbala, en Irak, ces chrétiens rappellent que leur ville est un lieu de pèlerinage chiite et un havre pour les chrétiens irakiens en fuite. "Mais pour combien de temps ? L’État islamique a menacé de marcher sur Bagdad et Kerbala", écrivent les auteurs du cliché.

Merry Christmas from Karbala, Iraq. A city of pilgrimage for Shiite Muslims and a haven for fleeing Iraqi Christians. But for how long? ISIS has threatened to march on Baghdad and Karbala. #MyTreedom

Posted by My Treedom on Thursday, 17 December 2015


En Arabie saoudite, cette famille a posté la photo de son sapin, transporté depuis le Bahrein. L’Arabie saoudite est un État islamique où il est officiellement interdit de pratiquer toute autre religion que l’islam en public. Aucune église n’y est construite. Le pays compte 1,5 million de chrétiens, soit 4 % de sa population.

Visiting with family in Saudi Arabia hasn’t deterred E from celebrating Christmas! This beautiful tree was smuggled in from Bahrain. No one ever said freedom was free! #MyTreedom.

Posted by My Treedom on Monday, 21 December 2015


Ou encore cette photo, prise dans le nord du Kenya, où le groupe islamiste terroriste Boko Haram menace les chrétiens.

In the claws of Boko Haram, one of the world's deadliest militant groups who also pledged allegiance to ISIS earlier thisyear. #MerryChristmas from north-eastern Nigeria! #MyTreedom

Posted by My Treedom on Wednesday, 23 December 2015


"My Treedom" publie également des photos de personnes vivant dans des pays où ils ont le droit de célébrer Noël, en signe de soutien à ceux qui ne l'ont pas. Ainsi de photos prises à Dubaï, où des paroisses existent et le culte chrétien est autorisé, ou au Bahrein, qui garantit la liberté de conscience et compte, en plus des expatriés, des Bahreinis parmi sa population chrétienne. Plusieurs photos sont aussi prises en Iran : si les musulmans convertis au christianisme doivent se cacher pour vivre leur foi et sont ciblés par les autorités, les chrétiens arméniens ou assyriens peuvent exercer leur culte dans des églises. Par ailleurs, la fête de Noël est de plus en plus populaire chez les jeunes iraniens, qu'ils soient chrétiens ou musulmans.