Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire

"Yacou le Chinois", le détenu qui fait la loi dans la prison d’Abidjan

Deux vidéos montrent le célèbre détenu ivorien "Yacou le Chinois" distribuer de l'argent à ses co-détenus.
Deux vidéos montrent le célèbre détenu ivorien "Yacou le Chinois" distribuer de l'argent à ses co-détenus.
8 mn

Publicité

Deux vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont suscité de vives réactions de la part des internautes ivoiriens. Celles-ci montrent le prisonnier surnommé "Yacou le Chinois" distribuer de l’argent aux détenus de la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan. De son vrai nom Yacou Coulibaly, ce prisonnier, célèbre dans le pays, semble faire sa loi dans la prison, sans interférence de l’administration pénitentiaire.

Espion du gouvernement d’Alassane Ouattara, chef d’un réseau de trafic de drogue à l’intérieur de la prison : de nombreuses rumeurs au sujet de "Yacou le Chinois" circulent dans la presse locale. Ce qui est sûr, c’est que ce multirécidiviste purge une peine pour vol aggravé et braquage. Selon nos Observateurs à Abidjan, le détenu s'est imposé en tant que "roi "de la maison d’arrêt de correction d’Abidjan (Maca).

LE CELEBRE PRISONNIER YACOU LE CHINOIS : IL DONNE DES BILLETS DE BANQUES A D'AUTRES PRISONNIERS

Posted by spotboxlive.com on Sunday, December 20, 2015
Cette vidéo a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux ivroiens. Elle date du 17 décembre, on y voit le détenu "Yacou le Chinois" distribuer des billets de banque à ses co-détenus.

Jeudi 17 décembre, il s’est approprié un événement organisé par une ONG dans la prison pour… fêter son anniversaire. Deux vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent "Yacou le Chinois" profiter de l’occasion pour distribuer des billets de banque aux détenus et aux artistes invités. Sur les réseaux sociaux ivoiriens, les internautes s’interrogent sur la fortune de ce prisonnier et sur son influence au sein de l'établissement.

Notre Observateur Willy Kouassi est journaliste à L’Essentiel. Jeudi 17 décembre, il était à la Maca.

"Il s’est totalement approprié l’événement pour démontrer sa mainmise sur la prison"

J’ai été invité à la Maca en tant que journaliste pour couvrir l’événement  "Prison propre et concert" organisé par l’ONG N’GOADO. Cet événement a lieu chaque fin d’année à la Maca et permet aux détenus de profiter d’un moment de convivialité : plusieurs artistes sont invités pour l’occasion.

A la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca), un prisonnier règne en maître ab-so-lu : Yacou Le Chinois. Document exclusif à lire sur http://bit.ly/1ZhGPPN

Posted by L'essentiel on Saturday, December 19, 2015

Cet événement concordait avec la date d’anniversaire du chef suprême de la prison : Yacou Coulibaly, surnommé "Yacou le Chinois" à cause de ses yeux bridés. Il s’est totalement approprié l’événement pour démontrer sa mainmise sur l’établissement : les artistes lui faisaient des louanges, et pour prouver qu’il a de l’argent, il s’est mis à distribuer des billets de banque de 500, 1 000 ou 2 000 francs CFA. [soit entre 0,76 centimes et 3 euros après conversion]

Les deux vidéos sont datées du même jour, l’une le matin et l’autre l’après-midi. On peut remarquer qu’il s’est changé pour le concert : il soigne son image. J’ai pu constater que plusieurs détenus étaient habillés avec des t-shirts à son effigie. À la Maca, tout le monde est à sa disposition.

Les détenus portent des t-shirt à l'effigie de "Yacou le Chinois". Photo prise par notre Osbervateur à la MACA jeudi 17 décémbre.

"Yacou le Chinois" a été condamné, en 2010, à 20 ans de prison pour vol aggravé. Il s’évade, puis en 2011, il refait surface pendant la crise postélectorale en tant que membre des Forces républicaines de Côte d’Ivoire, le FRCI, qui est pro-Alassane Ouattara. Il obtient même le grade de caporal. Mais il sera à nouveau condamné à 20 ans de prison ferme pour braquage et meutre et enfermé à la Maca, dans le bâtiment C, celui des prisonniers récidivistes purgeant de longues peines. Pourtant, selon notre Observateur, la vie en prison n’a pas l’air de lui déplaire.

En 2014, il s’est créé un compte Facebook sur lequel il publiait des photos de ses vêtements, de son téléphone portable – alors même que c’est interdit -, ou encore de sa chambre de prison : il avait même le droit à une télévision !

"Quand l’administration pénitentiaire a tenté de le transférer ailleurs, il y a eu une rébellion dans la prison"

En 2013, l’administration pénitentiaire a tenté de le transférer dans la prison de Dimbokro. C’est une prison plus sévère que la Maca. Mais il y a eu une vague de contestation au sein de la prison et de violents affrontements entre les gardes et les détenus. Selon la presse, il y aurait eu des morts durant cette rébellion. Aujourd’hui, il est toujours à la Maca …

Ces deux vidéos ont choqué parce qu’on y voit un prisonnier qui a de l’argent et un téléphone portable. On a l’impression qu’il ne respecte pas les règles de la prison et qu’il y vit comme un roi. Les internautes se demandent également d’où vient son argent. Il est vrai qu’on le soupçonne d’organiser des trafics à l’intérieur de la prison, mais pour le moment personne n’a de preuve.

La photo ne le suggère pas mais on n´est pas à un mariage ou à un baptême ni dans un maquis ou dans un dancing. On est à...

Posted by Latty Dread on Sunday, December 20, 2015
Sur Facebook, de nombreux internautes s'étonnent de l'absence de réaction de la part des autorités. 

Interrogé à ce sujet,  l’administration pénitentiaire de la Maca et le ministère de la Justice n’ont pour l’heure pas répondu à nos questions.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.