INDE

Le grossier photomontage des services du Premier ministre indien

Version orginale, version truquée.
Version orginale, version truquée.

Publicité

Le Premier ministre indien Narendra Modi vient de faire une entrée tonitruante dans le club des hommes d’État dont les services de com’ ont abusé de Photoshop. Jeudi, son équipe a mis en ligne une photo le montrant dans un hélicoptère en train de regarder, par le hublot, des inondations. Mais ce qu’il a vraiment vu par le hublot n’est pas ce qui apparaît sur cette image.

La région de Chennai, quatrième ville d’Inde dans le sud-est du pays, connaît ses pires inondations depuis un siècle, qui ont déjà fait 280 morts. Le Premier ministre Narendra Modi se devait de se rendre sur place pour constater les dégâts et exprimer sa solidarité aux victimes. Ce qu’il a fait ce jeudi.

Au programme de sa visite notamment, un survol de la région dévastée en hélicoptère, qui a donné l’occasion à son service de communication de prendre une photo de Narendra Modi observant des zones inondées. Mais les responsables de la communication du chef du gouvernement ont cru bon de coller, grossièrement, sur le hublot, une autre photo d’inondation. La photo ajoutée est très nette, alors que l’appareil photo a fait le point sur le Premier ministre et que le paysage en contrebas devrait dès lors apparaître plus flou.

L’excès de zèle du service de presse du Premier ministre est d’autant plus ridicule que la photo d’origine a été postée par… Narendra Modi lui-même sur son compte Twitter. Le service de presse a rapidement retiré sa version retouchée, postée également sur Twitter. Trop tard, elle avait déjà été capturée par quelques internautes.

Version photomontée, sauvegardée par un internaute.

La version originale, postée par Narendra Modi.

Selon une source au bureau du Premier ministre, citée par Reuters, les responsables du bureau de presse ont été sommés de revoir leurs règles de contrôle de leur publication. "Nous n’autoriserons plus personne à falsifier les faits. Le Premier ministre ne tolèrera pas ça", a déclaré un autre responsable du bureau de Modi.

Comme souvent, la gaffe a donné des idées à des internautes qui se sont lancés dans un concours de détournements de la photo, dont voici quelques exemples.