BÉNIN

Des jumeaux inventent un four écolo

Franck et Francis ont inventé un four écologique qui fonctionne avec la coque de noix de palme au Bénin.
Franck et Francis ont inventé un four écologique qui fonctionne avec la coque de noix de palme au Bénin.

Publicité

Changer les habitudes pour intégrer des pratiques écologiques dans le quotidien des Béninois, c’est le credo de ces jumeaux de Cotonou. Avec beaucoup d’huile de coude, les inventeurs ont créé un four-cheminée multifonction respectueux de l’environnement.

Franck et Francis se sont fait un nom à Cotonou à travers un collectif de Géo Trouvetou  baptisé Zacoza. Ils développent des inventions originales dont le but est de protéger l’environnement, notamment en luttant contre la déforestation. Un enjeu majeur dans un pays où les forêts représentent près de 30 % du territoire.

Les frères mettent la main à la patte : ils conçoivent eux-mêmes les objets et arpentent le Bénin pour montrer comment consommer autrement. Leur produit phare : un foyer écologique multifonction permettant de répondre non seulement aux besoins domestiques mais aussi industriels. Ils ont baptisé le projet "Atingan" en langue Fongbé, c’est-à-dire "l’arbre est sauvé ". Leur projet tourne autour de l’utilisation d’un nouveau combustible pour remplacer le bois : la coque de noix de palme.

"À coût égal avec la charbon de bois, on explique aux Béninois qu’ils font un geste pour l’environnement"

Chez nous au Bénin, nous produisons énormément d’huile de palme. En général, les coques de noix de palme sont jetées. C’est un produit difficile à exploiter car il est très solide et un four traditionnel ne permet pas de le brûler. Il fallait un dispositif plus puissant pour traiter ce produit. Pourtant, avec une moyenne de 3 récoltes par an, il est un combustible largement disponible et très peu couteux.

Ce foyer permet de faire toutes sortes de choses : évidemment, la cuisine, mais il peut également être relié à la tuyauterie pour chauffer l’eau dans les habitations, ou utilisé pour se chauffer, même si l’hiver n’est pas très rude au Bénin. Chacun s’approprie le produit comme il le souhaite : des commerçants ont même utilisé un modèle un peu plus gros pour faire cuire des volailles en consommant un minimum d’énergie !

Trop souvent, les Béninois, notamment dans les petits villages, coupent du bois ou achètent du charbon de bois, ce qui accèlère la déforestation, alors qu’ils ont une solution à bas coût à portée de main. Un sac de noix de coque de 25 kilos à 5 000 francs CFA (7,60 euros) est suffisant pour un mois. Sur une consommation mensuelle, c’est moins qu’une bonbonne de gaz [9 000 francs CFA soit 13,70 euros], et presque égal à un sac de charbon de bois [6 000 francs CFA soit 9 euros], pour une efficacité supérieure.

Nous faisons des tournées dans plusieurs villages du Bénin pour présenter notre produit, qui représente un nouveau mode de consommation responsable. À coût quasi égal par rapport au charbon de bois, on leur explique qu’ils font un geste non négligeable pour l’environnement. Notre objectif, c’est d’insuffler ces nouvelles pratiques, et d'inculquer des réflexes écologiques jusque dans les milieux ruraux.

Franck et Francis reconnaissent que le frein principal est le coût à l’achat de leur invention, 55 000 francs CFA (83 euros), un prix prohibitif pour les ménages les plus pauvres. Pour autant, certains groupements de femmes dans des villes de la région de l’Ouémé, dans le sud-est du Bénin, leur ont fait confiance en achetant plusieurs foyers utilisés collectivement dans les villages. Pour l’heure, les jumeaux en ont vendu 800 à travers le pays et cherchent à créer une production industrielle pour faire baisser le prix de base.

Si vous souhaitez contacter les frères, ou aider leurs projets, envoyez leur un message à zacozaproduction@yahoo.fr.

Vous pouvez retrouver toutes les autres initiatives de nos observateurs en cliquant ici.