"Une fois, deux fois, trois fois… adjugé !" À peine ce commissaire priseur de la ville de Huzhou venait-il d’attribuer une plaque d’immatriculation que les participants à la vente aux enchères se sont violemment bagarrés, le 30 octobre dernier.


This recent car license plate auction in Huzhou saw fierce bidding between two rival groups (gangs?) for the Zhejiang vehicle plate "ED999" before the hammer came down at the jaw-dropping price of RMB990,000.And then all hell broke loose.

Posté par Shanghaiist sur dimanche 1 novembre 2015


Pourquoi se battre pour une simple plaque d’immatriculation ? La raison première peut paraître saugrenue, mais elle tient au numéro de la plaque mise aux enchères : ED9999. En Chine, le chiffre 9, synonyme d’éternité, a une forte valeur symbolique. Le nombre de véhicule en circulation étant limité, ces plaques sont très rares, en posséder une est synonyme de puissance et de richesse.

Selon le rapport de la police de Zhejiang, huit personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue après la rixe. Parmi les interpellés, des membres de deux riches familles rivales d’un même village : d’un côté, les Jin, vivant depuis dix ans dans le village de De Qinq. De l’autre, les Dong, originaire de la province limitrophe d’Anhui, et récemment installés dans ce même village.

Lors de la vente, les membres de la famille Jin n’auraient pas accepté la surenchère venue de la famille Dong, vue comme des étrangers venant contester la suprématie financière de la riche famille du village. Ironie de l’histoire : la plaque, initialement remportée aux enchères par les Jin pour 990 000 yuans (142 000 euros) aurait été retirée de la vente après l’incident.

Cet article a été écrit en collaboration avec Weiyu Tsien (@WeiyuQ) et Alexandre Capron (@alexcapron), journaliste à France 24.