UKRAINE

Vidéo : agression raciste envers quatre spectateurs noirs dans un stade de Kiev

Capture d'écran de la vidéo récupérée par Fare et montrant l'agresssion de quatre spectateurs noirs dans le stade de Kiev, mardi 20 ocotbre 2015;
Capture d'écran de la vidéo récupérée par Fare et montrant l'agresssion de quatre spectateurs noirs dans le stade de Kiev, mardi 20 ocotbre 2015;

Publicité

Certains supporters du Dynamo Kiev ont visiblement beaucoup de mal à tolérer la présence d’individus de couleur noire dans le stade de leur équipe. Mardi, lors du match de Ligue des champions opposant les joueurs de la capitale ukrainienne à Chelsea, quatre spectateurs noirs ont été très violemment pris à partie.

Vidéo récupérée et gracieusement transmise par le réseau Football Agaisnt Racism in Europe.

Sur une vidéo amateur récupérée par Fare (Football Against Racism in Europe) un réseau de lutte contre les discriminations dans le monde du ballon rond, on voit d’abord un groupe d’hommes se lever de leur siège et grimper quelques rangées sur leur gauche, où se trouvent les spectateurs noirs. Ils leur assènent plusieurs coups de poing, notamment au visage, et les pourchassent ensuite vers le haut de la tribune, malgré la tentative d’interposition d’autres spectateurs. Les quatre spectateurs noirs se trouvaient dans la même tribune que leurs agresseurs et ne soutenaient a priori pas l’équipe adverse.

Fare a transmis la vidéo aux instances disciplinaires de la Fifa. Piara Powar, directeur exécutif de Fare, a estimé que “ce terrible incident reflète une réalité persistante du football en Europe de l’Est", ajoutant que son réseau "ferait pression pour que les sanctions les plus dures soient appliquées".

En mars dernier, le Dynamo Kiev avait déjà fait les frais du comportement raciste de certains de ses fans, qui avaient insulté et sifflé les joueurs noirs de l’équipe d’Everton lors d’un match d’Europa League. Le club avait dû payer 15 000 euros d’amende et s’était vu imposer de jouer un match à huis clos partiel. Quelques semaines auparavant, de violents affrontements – sans origine raciste - avaient opposé des supporters du club et ceux de l’En Avant Guingamp.

Les Africains sont régulièrement victimes de racisme et d’agressions en Ukraine, notamment les étudiants et également depuis les troubles que connaît le pays depuis fin 2013.