IRAN - ARABIE SAOUDITE

Intox autour d’un accident de grue sur fond de tensions entre l’Iran et l’Arabie saoudite

Publicité

La bousculade meurtrière survenue près de La Mecque jeudi dernier a provoqué une véritable guerre médiatique entre l’Arabie saoudite et l’Iran. Alors que les journaux iraniens ne cessent d’accuser les autorités saoudiennes d’incompétence, des médias saoudiens ont trouvé le moyen de faire de même, en se basant sur des images datant de… plus d’un an.

Ces images montrant la chute d’une grue en plein milieu d’une rue à Téhéran ont été relayées par plusieurs médias saoudiens et arabes, qui soutiennent que cet accident a eu lieu dimanche. L'un des journaux saoudiens qui a posté ces images a indiqué que l’accident est dû à la négligence des autorités, et affirmé qu’il a fait plusieurs morts et des blessés. Il a en outre accusé les autorités iraniennes d’avoir imposé un black-out médiatique sur l’incident.

Le média saoudien en ligne Sabaq a relayé la fausse information dimanche, puis l'a retirée de son site lundi.

Sur les réseaux sociaux, ces photos sont devenues rapidement virales et ont suscité des dizaines de commentaires indignés de la part des internautes saoudiens.

"Si l’Iran n’est pas capable d’organiser la circulation dans ses rues, comment ose-t-il critiquer [l’organisation] de la circulation de trois millions de personnes dans un espace restreint !"

Problème : ces images ne datent pas du tout de dimanche mais de deux incidents, survenus en juin 2013 et en juin 2014. C’est un compte Twitter saoudien spécialisé dans la vérification de l'information qui a été le premier à signaler cette intox.

Les deux incidents impliquant une grue sur une autoroute à Téhéran ont été largement traités par la presse iranienne. L’accident de juin 2013, relaté par l’agence de presse SNN, n’avait fait aucune victime.

L'article de l'agence SNN sur l'accident de grue survenu en 2013.

Quant à celui l’incident de juin 2014, plusieurs médias locaux avaient à l’époque indiqué qu'il avait été provoqué par l’affaissement d’un terrain à côté d’une autoroute, faisant un seul blessé léger.

Ce média iranien a publié les photos de la chute d'une grue en juin 2014. Les mêmes que celles qui circulent actuellement sur les réseaux sociaux.

Cette fausse information est propagée dans un contexte de tensions diplomatiques entre les deux pays rivaux. Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a demandé dimanche à l’Arabie saoudite de présenter des "excuses" après le drame survenu à La Mecque, tandis que Riyad a rejeté les critiques de Téhéran qu’elle accuse à son tour de "politiser la tragédie".

La bousculade de La Mecque est la plus meurtrière depuis ces 25 dernières années. Ce drame a coûté la vie à plus de 700 fidèles, dont plus de 140 Iraniens.

L'Iran chiite et l'Arabie saoudite sunnite ne cessent de s'opposer sur plusieurs dossiers. Au Yémen notamment, Téhéran soutient les Houthis contre une coalition conduite par Riyad qui mène des frappes depuis mars dernier contre ces rebelles chiites pour les chasser du pouvoir.