Des dizaines d’affichettes ont été collées dans les rues de la capitale du Congo-Brazzaville par des membres du collectif Sassoufit, lundi 7 septembre, pour exprimer leur opposition au changement de la Constitution souhaité par le parti au pouvoir.

Le collectif Sassoufit a été lancé de Paris par des opposants congolais. Il dit compter près d’une vingtaine de comités locaux sur place, au Congo, essentiellement à Brazzaville et à Pointe-Noire. Créé en avril 2014, il milite pour le maintien de la Constitution du 20 janvier 2002. Le Parti congolais du travail (PCT), au pouvoir, souhaite en effet la changer, ce qui permettrait au président Denis Sassou-Nguesso de briguer un troisième mandat en 2016.

Arrêt de bus Marché Moungali, à Brazzaville.

Lundi 7 septembre, des membres de ce collectif ont collé des petites affiches dans différents quartiers de Brazzaville, où étaient imprimés des extraits des articles 57 et 58 de la Constitution.

L’article 57 stipule que le président de la République "est élu pour sept ans au suffrage universel direct" et qu’il "est rééligible une fois". Or, depuis que la Constitution a été adoptée, Denis Sassou-Nguesso a été élu en 2002, avant d’être réélu en 2009. Théoriquement, il ne peut donc pas se représenter en 2016.

De plus, selon l’article 58, un candidat à l’élection présidentielle doit être âgé de 70 ans au maximum à la date du dépôt de la candidature. Or, le président actuel a 71 ans.

Devant l'école de peinture de Poto-Poto, à Brazzaville.

"Quelques individus ont protesté en nous voyant coller ces affiches"

Daniel est membre du collectif Sassoufit.

Quelques individus favorables au pouvoir en place ont protesté en nous voyant coller ces affiches, mais ça s’est bien passé dans l’ensemble. Certains les ont tout de même arrachées, mais on les a recollées un peu plus tard.

Mercredi, je suis retourné aux endroits où on avait placé nos affiches : une dizaine d’entre elles seulement avaient été arrachées

Sur l'avenue Marien Ngouabi, à Brazzaville.

Il s’agit de la première action sur le terrain réalisée par le collectif, essentiellement présent sur les réseaux sociaux jusqu’à présent. Il a déjà annoncé vouloir recommencer l’opération tous les mois.

Au total, le président Denis Sassou-Nguesso a déjà passé trente ans à la tête du pays. Il a d’abord dirigé le Congo-Brazzaville de 1979 à 1992, avant de reprendre les rênes du pouvoir en 1997 puis d'être élu président en 2002.

Au bord de la rivière Mfoa, à Brazzaville.