ISRAËL - TERRITOIRES PALESTINIENS

Des Palestiniens secourent un enfant brutalisé par un soldat israélien

Publicité

Etranglé, plaqué au sol, tiraillé en tout sens : c’est le traitement infligé par un soldat israélien à un jeune Palestinien de 11 ans, dont le bras gauche est plâtré, avant que des membres de sa famille ne parviennent à faire fuir le soldat. La scène, filmée par un activiste palestinien et postée sur Internet, a été vue plus de 2 millions de fois. Elle s’est déroulée vendredi 28 août en marge d’affrontements entre des soldats de Tsahal et des habitants palestiniens de Nabi Saleh, village au nord de Jérusalem, où les manifestations sont fréquentes.

Vidéo filmée par l'activiste palestinien Nabil Tamimi et postée sur sa chaîne YouTube.

Selon l’armée israélienne, l’enfant était en train de lancer des pierres sur des soldats israéliens. Une version que ne permet pas de vérifier la vidéo : elle commence en montrant l’un d’entre eux dévalant la pente d’une colline, puis attraper quelques secondes plus tard l’enfant qui, sur les images du moins, ne paraît pas agressif. Saisi au cou, l’enfant est rapidement mis à terre. Une jeune fille arrive alors et essaye de forcer le soldat à lâcher prise, bientôt secondée par plusieurs membres de la famille du petit garçon. Dans la bagarre, l’enfant est tiraillé en tout sens, alors que le soldat est mordu à la main par sa sœur, frappé et malmené par plusieurs femmes notamment. "C’est un petit garçon, son bras est cassé" peut-on entendre. La scène, très intense, s’achève finalement avec l’intervention d’un deuxième soldat israélien qui vient extirper son collègue, lequel relâche l’enfant et lance au milieu des manifestants une grenade assourdissante, avant de quitter les lieux.

La vidéo a suscité de vives réactions : les partisans de la cause palestinienne ont estimé qu’elle illustrait le comportement excessif des soldats israéliens envers les Palestiniens, notamment mineurs. Côté israélien, plusieurs internautes ont salué le comportement courageux du soldat ou ont jugé la scène partiale. Selon l’armée israélienne, le jeune garçon est connu pour être un “lanceur de pierres” à l'encontre des soldats et il avait été décidé de l’arrêter vendredi.

Depuis 2012, les manifestations et les affrontements sont hebdomadaires à Nabi Saleh entre l’armée israélienne et des habitants palestiniens, qui estiment que l’implantation à proximité de leur village de la colonie israélienne de Halamish les empêche d’accéder à une source d’eau.