INTOX

Non, ces selfies n’ont pas été pris juste avant l’attentat de Suruç

Selfie pris par Maderşahî Barajyıkan et relayé sur les réseaux sociaux après l'attentat.
Selfie pris par Maderşahî Barajyıkan et relayé sur les réseaux sociaux après l'attentat.

Publicité

En marge de l’attentat-suicide perpétré dans la ville turque de Suruç, deux selfies d'un groupe de jeunes militants ont circulé sur les réseaux sociaux. Relayés par de nombreux journalistes et spécialistes de la région, les images ont été présentées comme ‘prises le jour même de l’attentat’ et sont vite devenues un symbole de la tragédie sur twitter. Pourtant, les photos ont été prises il y a plus d’un mois…

Ci-dessus, les deux photos présentées comme prises juste avant l'attentat.

Mais les tweets d’une internaute contredisent la version largement relayée. Elle explique que c’est elle au premier plan de la photo et qu’elle n’était pas à Suruç au moment de l’attentat. Son selfie, posté sur son mur, date du mois de juin.

Le tweet de l'internaute présente sur la photo et qui explique qu'elle n'était pas à Suruc pendant l'attentat.

Répondant aux internautes, elle ajoute que la photo a été prise lorsque le HDP a obtenu 80 sièges aux élections législatives turcs en juin 2015. Si la jeune femme a décidé de reposter la photo, c’est parce que une amie présente sur le selfie, en robe blanche, se trouvait elle au meeting de Suruç et a été tuée dans l’attentat. Cette image était un hommage.

L’attentat-suicide perpétré en Turquie lundi 20 juillet a tué 31 personnes selon le dernier bilan des autorités turques. L’explosion a eu lieu au centre culturel de Suruç, ville frontalière de la Syrie où vivent des milliers de Kurdes ayant fui Kobané, où un rassemblement du HDP, parti turc pro-kurde, était organisé.

Pour vérifier l’authenticité des images postées sur les réseaux sociaux, voici quelques conseils de nos journalistes :

Via Buzzfeed.