ARABIE SAOUDITE

Une Saoudienne en niqab harcelée parce qu’elle ne porte pas… de gants

En Arabie saoudite, il suffit parfois d’un rien pour énerver la police religieuse. En atteste cette vidéo, on l’on voit un membre de ces muttawas s’emporter violemment contre une femme en niqab dans centre commercial.

Publicité

En Arabie saoudite, il suffit parfois d’un rien pour énerver la police religieuse. En atteste cette vidéo, on l’on voit un membre de ces muttawas s’emporter violemment contre une femme en niqab dans centre commercial.

Cette vidéo a été tournée par un badaud dans un centre commercial de la ville de Haïl, dans le nord de l’Arabie saoudite, et postée le 24 mai sur Internet. On y voit un agent de la police religieuse qui agresse une cliente : "Tu as mis une abaya de femme de ménage et tu es venue ici rencontrer deshommes ! Tu n’es ni pieuse ni belle (…) Allez va-t-en, pars d’ici…"La femme répond alors à l’agent : "D’accord, je m’en vais. Je vais juste prendre mes affaires avant…"Mais il est inflexible : "Non, tu ne prends rien (…). Allez va-t-en et mets des gants."

Interrogé par des médias locaux, un vendeur du magasin a affirmé que la femme était assise sur une chaise à l’intérieur de la boutique et attendait qu’un employé finisse d’emballer un cadeau qu’elle venait d’acheter, quand l’agent de la police religieuse a fait irruption. Selon ce témoin, le muttawa s’est mis à agresser verbalement la femme et lui a reproché de porter un niqab pas assez strict et de ne pas porter de gants.

La vidéo a provoqué des réactions indignées sur les réseaux sociaux contre cet agent zélé.

"Il autorise et interdit comme ça lui plait (…) Je me demande où est la vertu ici."

Face à la polémique, le chef de la Commission pour la promotion de la vertu et la prévention du vice (nom officiel de la police religieuse) pour la région de Haïl a réagi et annoncé la suspension de l’agent le 27 mai

En Arabie saoudite, il n’est pas rare que la police religieuse dérape. En février 2014, un de ses agents avait frappé un ressortissant britannique parce qu’il lui reprochait de se tenir dans une file d’attente réservée aux femmes dans un centre commercial de Riyad.

Malgré les multiples discriminations dont elles sont toujours victimes, les Saoudiennes viennent d’obtenir une petite victoire. Le gouvernement vient en effet d’annoncer que les prochaines élections municipales se tiendraient le 12 décembre 2015 et que pour la première fois dans l’histoire du royaume, les femmes pourraint voter et même être candidates.