ALLEMAGNE

Heurts lors de l’inauguration du nouveau siège de la BCE

Environ 10 000 manifestants se sont rassemblés à Francfort, mercredi 18 mars, le jour de l’inauguration du nouveau siège de la Banque centrale européenne (BCE), afin de dénoncer le rôle de cette institution dans la mise en place de politiques d’austérité en Europe. Très tôt, des incidents ont éclaté dans la ville allemande.

Publicité

Poubelles et pneus incendiés par les manifestants anti-austérité à Francfort mercredi matin. Photo de notre observateur Grecko.

Environ 10 000 manifestants se sont rassemblés à Francfort, mercredi 18 mars, le jour de l’inauguration du nouveau siège de la Banque centrale européenne (BCE), afin de dénoncer le rôle de cette institution dans la mise en place de politiques d’austérité en Europe. Très tôt, des incidents ont éclaté dans la ville allemande.

La manifestation était organisée à l’appel de Blockupy, un mouvement de gauche regroupant différents groupes contestataires, syndicats et partis politiques européens. Soixante bus en provenance d’une quarantaine de villes européennes avaient fait le voyage à cette occasion.

Plusieurs voitures de police ont été incendiées par les manifestants. Photo publiée sur Instagram par xxmolldollxx.

Très tôt dans la matinée, plusieurs voitures de police, des poubelles et des pneus ont été incendiés à proximité du nouveau siège de la BCE, et des vitres ont été brisées, notamment de banques. Des manifestants ont également jeté des pierres en direction de la police, qui a répliqué en utilisant du gaz poivre et des canons à eau.

Jets de pierres en direction de la police, qui réplique en utilisant des canons à eau. Vidéo publiée sur Instagram par 60314estiloboa.

Huit policiers ont été blessés et 350 personnes avaient déjà été interpellées en milieu de matinée, selon la police de Francfort, qui avait mobilisé plusieurs milliers d’agents pour l’inauguration.

Des milliers de policiers sont mobilisés à Francfort. Photo de notre observateur Grecko.

Les travaux visant à construire un nouveau bâtiment pour la BCE avaient démarré en 2008. Le coût total s’est élevé à 1,2 milliard d’euros, soit 350 000 euros de plus que les prévisions initiales. Le bâtiment, situé dans l’est de la ville, a été inauguré à 11 h en présence de Mario Draghi, le président de la BCE.

"Blockupy est un mouvement non violent, mais ça a dégénéré en raison de la répression policière"

Grecko est un habitant de Francfort, membre du mouvement Blockupy et du parti de gauche Die Linke, venu manifester près de la BCE mercredi matin.

Initialement, on voulait bloquer l’entrée du nouveau siège de la BCE dès 6 h du matin, afin d’empêcher l’arrivée des personnes invitées à assister à l’inauguration du bâtiment. Mais la police avait mis en place un important dispositif sécuritaire autour de la BCE, dont des fils barbelés. Du coup, on a seulement pu bloquer d’autres endroits de la ville.

 

Barbelés autour du nouveau bâtiment de la BCE (à l'arrière-plan). Photo de notre observateur Grecko.

Blockupy est un mouvement de protestation non violent. Mais mercredi matin, ça a dégénéré quand la police a utilisé du gaz poivre, du gaz lacrymogène et des canons à eau contre les manifestants. J’ai vu trois voitures incendiées, dont deux de la police.

 

Manifestants anti-austérité. Photo publiée sur Twitter par @Blockupy.

 

Gaz lacrymogène. Photo de notre observateur Grecko.

Aujourd’hui, notre mouvement est clairement dirigé contre la BCE, qui est l’une des institutions de la troïka (composée également de la Commission européenne et du Fonds monétaire international, NDLR). Cette dernière a mis en place des politiques d’austérité qui sont responsables en grande partie de la crise en Europe, notamment en Grèce, selon nous.

 

Des manifestants sont parvenus à escalader la façade d'un immeuble de Francfort pour accrocher une banderole avec le message suivant  : "Le capitalisme tue". Photo publiée sur Twitter par @Blockupy.

Une grande marche doit normalement avoir lieu à 17 h mercredi, mais on ne sait pas encore si elle va être autorisée, compte tenu des événements…

Cet article a été écrit avec la collaboration de Chloé Lauvergnier (@clauvergnier), journaliste à France 24.