PROCHE-ORIENT

Le selfie "course-poursuite" d'un Palestinien est une mise en scène

L’image a été largement relayée sur les réseaux sociaux, et on comprend pourquoi. Prendre le temps de se faire un selfie en pleine course-poursuite, il fallait oser. Mais c'était trop beau pour être vrai : cette image est une mise en scène.

Publicité

L’image a été largement relayée sur les réseaux sociaux, et on comprend pourquoi. Prendre le temps de se faire un selfie en pleine course-poursuite, il fallait oser. Mais c'était trop beau pour être vrai : cette image est une mise en scène.

Le tweet original posté le 2 février.

 

D'abord postée sur le compte Twitter d'un rappeur palestinien, la photo est légendée : "Un selfie alors que les militaires israéliens sont à mes trousses". Elle a depuis été retweetée plus de 12 000 fois.  Certains la qualifient de "priceless" ("impayable"). Et la plupart des internautes qui la partagent semblent persuadés que la scène est bien réelle.

Ci-dessus, un twittos écrit : "Un Palestinien a le temps pour un selfie alors qu'il est poursuivi par des gangs d'occupations sionnistes. Impayable."

 

Mais si le photographe, le rappeur Tamer Nafar, est effectivement palestinien, la photo est extraite d'un tournage de film et relève de la plaisanterie. Quand aux "militaires", ils sont eux aussi palestiniens. La journaliste Lisa Goldman avait d’ailleurs fait remarquer que les chaussures des supposés policiers n’étaient pas franchement réglementaires.

 

Une autre photo de la même scène postée sur la page Facebook du groupe de rap de Tamer Nafar.