Deux jours après l’attaque perpétrée contre les locaux de "Charlie Hebdo", la traque des deux assaillants s’est transformée en une double prise d’otages. Retour en images sur les événements marquant de la journée.

La première prise d’otage, dans une entreprise de la petite ville de Dammartin-en-Goële, a commencé en début de matinée. Les frères Kouachi, recherchés pour l’attaque de "Charlie Hebdo", y retenaient une personne. Ils ont été tous les deux abattus lors de l'intervention de la police, l'otage ayant lui été libéré sain et sauf.

La seconde prise d'otages a lieu dans un supermarché casher de la porte de Vincennes, en début d’après-midi. L’assaillant a été identifié comme Amedy Coulibaly, déjà le suspect principal de la fusillade dans laquelle une policière a perdu la vie, jeudi matin à Montrouge. Là encore, le terroriste a été tué dans l'assault.

Des liens pourraient exister entre les frères Kouachi et Amedy Coulibaly, ont expliqué des sources proches de l’enquête. Le fuyard de Montrouge avait été condamné pour le projet d'évasion d'un autre jihadiste présumé en 2010, dossier dans lequel Chérif Kouachi avait également été mis en examen avant de bénéficier d'un non-lieu.

L’attaque de Dammartin-en-Goële

Les assassins des journalistes de "Charlie Hebdo" sont retranchés dans une imprimerie de la petite ville de Dammartin-sur-Goële. Une personne était retenue en otage. Un client de cette imprimerie nous raconte:

C’est une entreprise familiale. Il y a le père, Michel Catalano, sa compagne et son fils, et puis deux employés. Je connais le patron, c’est un gros bosseur, il travaille du matin au soir. La plupart des commerçants et des mairies alentours travaillent avec eux et les connaissent personnellement

Une personne qui vit près du site de la prise d’otage à Dammartin-en-Goele prend ces photos de la mobilisation des forces de l’ordre et nous les a envoyées.

Photos envoyées par des riverains de l'imprimerie alors que la prise d'otage était en cours.

Un habitant de Dammartin-en-Goële filme les hélicoptères qui survolaient la ville vendredi matin.


Des enfants sont évacués dans une école de Dammartin, vendredi après-midi.

Photo Le Figaro.

La "situation room" de l’Élysée. Des internautes expliquent qu’elle n’est pas sans rappeler la photo prise à la Maison Blanche au moment de l’attaque contre Ben Laden à Abottabad, au Pakistan.
 

Prise d’otage Porte de Vincennes

Lorsque la prise d'otages commence à Porte de Vincennes, les riverains dans les immeubles aux alentours publient quelques photos du haut du supermarché Hypercacher (à gauche) et la rue bouclée par la police.



 
Des témoins prennent des photos du déploiement de la police à partir d’un restaurant à proximité du supermarché.

 
Le périphérique totalement paralysé au moment de la prise d’otages dans le supermarché casher.

 

Des riverains prennent ces photos où l’on voit une vingtaine de cars de police et des dizaines de policiers à pied se diriger vers le supermarché.


Juste après le début de prise d’otages dans le supermarché, un employé d’un restaurant local témoignait sur France 24.

Je suis sorti, j’ai entendu des coups de feu. J’ai vu un type, un seul, armé. Tout le monde s’est mis à courir. Ensuite la police nous a demandé de rester enfermés dans le magasin.

Un passant poste sur Instagram la photo d’un policier, arme à la main, près du lieu de la prise d’otages.

Photo : Instagram nnorth

Un appel à témoins diffusé par la préfecture de police donne pour la première fois les noms et les photos des suspects de la fusillade de Montrouge et de la prise d’otages de la porte de Vincennes.

 

 
Fausse alerte sur la place du Trocadéro à Paris
 
En milieu d’après-midi, la place a été évacuée. Des touristes parlent dans un premier temps des tirs. La police se positionne. Après plusieurs dizaines de minutes, le ministère de l’Interieur annonce qu’il s’agit d’une fausse alerte.
 

 
Les commerçants de la rue des Rosiers appelés à fermer

La rue des Rosiers dans le 3e arrondissement de Paris, rue principale du quartier juif historique, a été fermée dans l’après-midi a annoncé la mairie du 4e arrondissement.
 

Assaut simultanés

Vers 17 h l'assaut a été lancé sur l'entreprise de Dammartin. Les preneurs d'otages ont été tués et l'otage libéré sain et sauf.
 

Photo prise pendant l'assaut sur le supermarché casher. Via Harry Fear. 

Au même moment, un assaut était aussi lancé sur le preneur d'otages cours de Vincennes. Le forcené est décédé dans l'opération.