Libye

Les singes échappés d’un zoo se font une virée à Benghazi en plein chaos

Échappés d’un zoo abandonné de Benghazi où se déroulent de violents combats entre l’armée et des milices islamistes, des singes ont déambulé pendant deux jours dans les rues de la ville, provoquant la stupéfaction des habitants.

Publicité

Postée par @semo33.

Échappés d’un zoo abandonné de Benghazi où se déroulent de violents combats entre l’armée et des milices islamistes, des singes ont déambulé pendant deux jours dans les rues de la ville, provoquant la stupéfaction des habitants.

 

Dans un contexte d’anarchie, la ville de Benghazi a été confrontée à une situation pour le moins cocasse lundi dernier. Trente cinq singes se sont enfuis du parc zoologique d’Al-Jalla situé dans l’est de la ville. Le zoo aurait été laissé à l’abandon en raison des violents affrontements qui se déroulent dans le bastion de la révolution libyenne.

Postée par @MarwanbinIsmail.

"Voir un singe déambuler ajoutait encore plus au sentiment de ville abandonnée"

Les singes se sont ainsi promenés dans les quartiers est de la ville pendant 48 heures. Ils auraient été libérés par des jeunes des quartiers environnants, explique notre Observateur Moustapha A. (pseudonyme), médecin à Benghazi.

 

Postée par @dovenews.

La ville de Benghazi dispose de deux zoos. Le plus grand et le plus connu est celui d’Al-Fuwayhat, qui est très protégé. Mais les 35 singes se sont enfuis de zoo Al-Jalla. Ce dernier a été abandonné car il se trouve dans une zone de combats. J’ai entendu dire que des habitants sont venus ouvrir les cages des singes pour les laisser s’échapper. Les 35 singes ont déambulé pendant deux jours dans les rues de la ville. C’était assez cocasse comme situation. Des personnes leur donnaient à manger, d’autres les ont chassés de peur qu’ils ne leur transmettent des maladies.

Les singes s’accrochaient aux fenêtres des immeubles et fuyaient les passants. Mais certains sont entrés dans des habitations. Les rues étant pratiquement désertes, voir un singe déambuler ajoutait encore plus au sentiment de ville abandonnée.

Postée par @dovenews.

Mais à partir de mardi les habitants se sont organisés avec l’aide des autorités pour les capturer et les ramener au zoo. Trente d’entre eux ont été remis en cage et deux ont été retrouvés mort par balles, certainement touchés lors d’échanges de tirs. Et enfin trois sont toujours portés disparus. À ma connaissance, il n’y a pas eu d’autres animaux qui se sont enfuis de ce zoo.

Postée par @Beltrew.

Postée par @rawadfree1.

Billet écrit avec la collaboration de Samir Hamma, journaliste.