RUSSIE

L’homophobie d’État - DE FAIBLES PROGRÈS

Les Observateurs de France 24 étaient partis à la rencontre de la communauté lesbienne gay bisexuelle et transgenre (LGBT) de Saint-Petersbourg dont les activistes étaient régulièrement la cible d’attaques lors de rassemblements. Svetlana Barsukova nous avait alors accueilli dans les locaux de l’association. Elle fait le point sur l’évolution des droits des homosexuels en Russie.

Publicité

Nous avons lancé l’an dernier une émission, la Ligne directe des Observateurs, pour donner la possibilité aux téléspectateurs de France 24 de nous alerter sur une injustice dont ils sont victimes, eux ou certains membres de leur communauté. Nos journalistes se sont rendus dans 13 pays pour y enquêter, avec nos Observateurs, sur des problèmes très variés : esclavagisme moderne au Liban, désastre écologique en Guinée, conditions de travail au Cambodge, etc. Nous avons ensuite tenté de faire réagir les autorités locales sur les conclusions de notre enquête et sur les requêtes exprimées par nos Observateurs. Un an plus tard, nous avons demandé à nos Observateurs ce qui avait changé - ou non - après notre passage chez eux.

DE FAIBLES PROGRÈS - "Le député russe qui nous avait insulté n’a toujours pas été condamné"

 

Les Observateurs de France 24 étaient partis en Russie, à la rencontre de la communauté lesbienne gay bisexuelle et transgenre (LGBT) de Saint-Petersbourg dont les activistes étaient régulièrement la cible d’attaques lors de rassemblements. Svetlana Barsukova nous avait alors accueillis dans les locaux de l’association. Elle fait le point sur l’évolution des droits des homosexuels en Russie.

 

L’une des améliorations réside dans le fait que beaucoup d’activistes ont été acquittés par la justice cette année alors qu’auparavant on les jugeaient coupables de cette fameuse "propagande homosexuelle". Cependant, sur le terrain, la communauté LGBT est toujours victime d’agressions, la dernière en date remontant au QueerFest de Saint-Petersbourg en septembre 2014.

 

Le député qu’on voit dans le sujet, Vitaly Milonov et qui tient des propos très choquants vis-à-vis de la communauté gay, n’a toujours pas été condamné car il bénéficie d’une immunité parlementaire. La Cour du district de Saint-Petersbourg a rejeté notre appel, et nous prévoyons maintenant de nous pourvoir en cassation, voire de porter plainte devant la Cour européenne des droits de l’Homme si la justice russe ne prend pas ses responsabilités.

 

J’ai personnellement pris du recul vis-à-vis de l’association ComingOut car ça devenait trop éreintant physiquement et moralement pour moi. Je me donne un peu de temps avant de reprendre des activités citoyennes dans le domaine des droits de l’Homme.