GUINÉE CONAKRY

Football : un match de Ligue 2 guinéen tourne au pugilat

3 mn

Publicité

Une arbitre-assistante a été blessée dans des violences lors d'un match déterminant de division 2 guinéenne. Capture d'écran de la vidéo de Noel Etienne Gnimassou.

La rencontre du 10 août opposait le club de la ville de Fria (Alu Star Fria) au club de Faranah (le FC Sankaran), ville hôte du match, située au centre du pays. L’enjeu était double : en cas de victoire, l’Alu Star Fria gagnait son ticket pour la première division guinéenne et en même temps condamnait le club de Faranah à être relégué en 3e division.

Dans les tribunes, la tension entre les supporters des deux équipes était telle que l’arbitre a dû interrompre plusieurs fois la partie, notamment à cause d’envahissements du terrain.

Aboubacar, un étudiant de Faranah présent dans le stade, raconte :

Le match a duré de 9 heures à 14 heures [contre deux heures maximum pour un match de football normal, NDLR] à cause des nombreux arrêts de jeu. À cinq minutes de la fin, alors que le score était de 1 à 1, un joueur de Fria a dribblé toute la défense de Faranah et était sur le point de marquer. Mais un individu a jailli de derrière les buts pour empêcher le ballon d'entrer. S’en est suivi un nouvel envahissement du terrain et une confusion générale. L’arbitre central a alors décidé d’arrêter le match.

Photos publiées par un supporteur du club de Fria sur Facebook montrant les blessures faites à des joueurs de l'As Alu Fria.

Fria pose une réclamation… mais le match nul est confirmé

À la fin du match, l’équipe de Fria a fait une réclamation pour demander de remporter le match "3-0 sur tapis vert ", selon la formule de la Fifa, arguant que les supporters de l’équipe adverse ont empêché son bon déroulement. Un score qui pourrait lui permettre de terminer deuxième du championnat et de monter en Ligue 1 guinéenne.

Mais quelques jours plus tard, la Fédération guinéenne valide le résultat de 1 à 1. Contacté par France 24, Mamadou Sakho Rintho, membre de la commission centrale des arbitres de Guinée explique que "l’arbitre n’a pas indiqué dans son rapport que le match n’était pas allé à son terme ; le score a été homologué, pour nous ce litige est clos et les torts sur les violences sont partagés". Conséquence : l’As Alu Fria termine troisième du championnat, et n’accède pas à la division supérieure.

Pas d’images des faits, une arbitre de touche blessée

Aucune image de l’envahissement du terrain ou des violences à l’issue du match n’a filtré sur les réseaux sociaux. Mais quelques jours après les incidents, des supporteurs de l’équipe de Fria ont diffusé sur Youtube une vidéo montrant leurs joueurs sous perfusion après le match et l’arbitre de touche blessée à la cheville. Selon eux, trois joueurs et un supporteur ont été blessés dans leur camp.

Cette situation "jamais vue dans le football" a été dénoncée par le club dans un courrier envoyée à la Fédération guinéenne, restée pour l’heure lettre morte.