Accéder au contenu principal
TERRITOIRES PALESTINIENS - ISRAEL

Vidéo : des soldats israéliens célèbrent la destruction d'une mosquée de Gaza

5 mn

Dans une vidéo publiée par l’armée israélienne, des soldats applaudissent et crient de joie pour célébrer l’explosion d’une mosquée à Khuzaa dans la bande de Gaza. Une réaction normale pour les responsables de l’armée, la mosquée abritant selon eux des tunnels utilisés par le Hamas.

Publicité

Capture d'écran d'une vidéo postée sur YouTube montrant la destruction de la mosquée de Khuzaa, dans le sud de la bande de Gaza.

Dans une vidéo publiée par l’armée israélienne, des soldats applaudissent et crient de joie pour célébrer l’explosion d’une mosquée à Khuzaa, dans la bande de Gaza. Une réaction normale pour les responsables de l’armée, la mosquée abritant selon eux des tunnels utilisés par le Hamas.

La vidéo a été tournée le 30 juillet. Au loin, le village de Khuzaa et sa mosquée situés dans la banlieue de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza. Selon l’Armée de défense d’Israël, cette mosquée faisait partie d’un réseau de tunnels qui permettait d’avoir accès à la frontière israélienne. Les militants du Hamas auraient utilisé cette mosquée comme base pour planifier leurs attaques. Pour eux, l’accès à l’un des tunnels se faisait à l’intérieur de la mosquée, donc une cible légitime. La zone a été sécurisée selon l’armée israélienne avant l’explosion, qui n'a fait aucune victime civile.

“Longue vie à l’État d’Israël ”

Voici la retranscription des paroles du soldat, en hébreu, ci-dessous :

'Nous attendons l’explosion d’une charge d’environ 11 tonnes, à la fois sur et sous terre. Nous dédions cette explosion à la mémoire de trois soldats de ce bataillon morts au début des opérations – le regretté Amit Yeori, le regretté Guy Boylend, et le regretté Moshiko Dvino. Le bataillon se bat dans cette opération depuis le début sous la force opérationnelle 84 – une brigade Guivati [une brigade d’infanterie de l’armée israélienne, NDLR ]. Dans le fond, vous pouvez voir une mosquée où se trouve un tunnel ; l’ensemble sera détruit dans une explosion que vous allez entendre dans quelques secondes. En ce moment même, le commandant du bataillon donne ses ordres, et dans quelques secondes, l’explosion aura lieu. Longue vie à l’État d’Israël !'

À la fin de la vidéo, les soldats applaudissent et s’enthousiasment de l’explosion. Un responsable de l’armée israélienne, joint par France 24, présente cette vidéo comme une preuve de la présence de tunnels cachés dans la mosquée et utilisés par le Hamas.

 

"Les soldats ont parfaitement le droit d’être heureux d’avoir détruit un tunnel utilisé pour mener des attaques contre Israël"

Interrogé sur les raisons de ces acclamations, un porte-parole de l’armée explique que les soldats sont heureux 'd’avoir empêché une future attaque contre Israël' et que les soldats sont à ce moment 'sûrs que [le tunnel] ne sera plus utilisé pour des attaques, tout cela conjugué à l’excitation que procure une explosion de cette envergure'. Le porte-parole ajoute : "Les soldats ont parfaitement le droit d’être heureux de la destruction d’un tunnel qui devait servir à perpétrer des attaques contre Israël".

Selon Human Rights Watch, l’armée israélienne avait prévenu les 10 000 habitants de Khuzaa de quitter la zone le 21 juillet, deux jours avant de lancer un premier assaut. Des organisations de défense des droits de l’Homme accusent par ailleurs Israël d’avoir tiré sur des civils et tué des personnes tentant de fuir la ville.

"Les bombardements sont aléatoires, ils ne visent pas des mosquées spécifiques"

Walid est un habitant et activiste à Khuzaa. Il a été forcé de quitter le village.

La mosquée [dans la vidéo] n’est pas la seule qui a été détruite. L’armée israélienne a détruit 17 mosquées et également toutes les maisons. Khuzaa est aujourd’hui un vaste champ de ruines. 50 personnes sont mortes à cause des bombardements, une grande partie sont des habitants, surtout des fermiers, qui ont fui Khan Younès pour se réfugier dans des écoles. Certains sont restés à Khuzaa pour essayer de retrouver des victimes enterrées sous les gravats.

Les bombardements sont aléatoires, ils ne visent pas des mosquées en particulier mais toutes les infrastructures du village. Une école financée par l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a même été détruite.

Cet article a été rédigé par Andrew Hilliar (@andyhilliar), journaliste à France 24.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.