TERRITOIRES PALESTINIENS

Les bombes à fléchettes de retour à Gaza

Alors que le bombardement de Gaza se poursuit depuis 14 jours, une organisation palestinienne rapporte que l'armée israélienne a utilisé des bombes à fléchettes dans un quartier de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.

Publicité

Quelques unes des fléchettes lâchées par les obus. Photo envoyée par le Centre palestinien des droits de l'Homme.

Alors que le bombardement de Gaza se poursuit depuis 14 jours, une organisation palestinienne rapporte que l'armée israélienne a utilisé des bombes à fléchettes dans un quartier de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.

Six obus de fléchettes ont été tirés sur le quartier de Khuzaa, à Khan Younès, le 17 juillet dernier, selon le centre palestinien des droits de l'Homme. Les fléchettes ont blessé une femme de 37 ans à la poitrine, toujours selon l'organisation. Contactée par France 24, l'armée de défense israélienne (IDF) reconnaît l'usage de ces armes "dans les situations appropriées".

Les bombes à fléchettes ne sont pas prohibées par les lois internationales. Cependant, leur utilisation dans les zones à forte concentration de civils est dénoncée par les organisations humanitaires telles que Human Rights Watch, à cause du nombre élevé de victimes qu'elles peuvent provoquer. Il s'agit d'obus anti-personnel, généralement tirés à partir d'un tank, contenant entre 10 000 et 14 000 fléchettes de quatre centimètres de longueur et munies d’ailettes augmentant la capacité de perforation. Elles se répandent dans un périmètre de 300 mètres.

Si cet usage est le seul rapporté jusque-là par les organisations palestiniennes, ce n'est pas la première fois qu'Israël utilise les bombes à fléchettes. Depuis le début de la deuxième Intifada (2000), Tsahal a utilisé à plusieurs reprises cette arme dans la bande de Gaza, faisant ainsi plusieurs morts parmi les civils.