PALESTINE

VIDÉO : violente intervention de l’armée israélienne à Naplouse

Dans un contexte de tension à la suite du meurtre de trois adolescents israéliens, dont les cadavres ont été retrouvés le 30 juin en Cisjordanie, l’armée israélienne est intervenue dans plusieurs villes palestiniennes, dont Naplouse. Notre observateur Ihab Ghafri a filmé la nuit de violences qui a suivi.

Publicité

Photo prise par notre Observateur Ihab Ghafri lors des affrontements à Naplouse dans la nuit de mardi à mercredi.

Dans un contexte de tension à la suite du meurtre de trois adolescents israéliens, dont les cadavres ont été retrouvés le 30 juin en Cisjordanie, l’armée israélienne est intervenue dans plusieurs villes palestiniennes, dont Naplouse. Notre observateur Ihab Ghafri a filmé la nuit de violences qui a suivi.

L’intervention de l’armée israélienne a débuté vers 2h30 du matin. Deux à trois cents soldats ont pénétré à pieds à Naplouse par les différents points d’accès de la ville. De violentes altercations s’en sont suivies : jets de pierres et de projectiles du coté palestinien, bombes lacrymogènes, balles en caoutchouc et mégaphones scandant des insultes en arabe de l’autre. Peu de journalistes étrangers ont pu couvrir ces incidents.

Vidéo tournée par Ihab Ghafri et postée sur sa page Youtube.

"Nous y sommes habitués, mais cette offensive était plus violente"

Photographe et cameraman palestinien, notre Observateur Ihab Ghafri couvre régulièrement les violences dans sa ville, Naplouse. Il est arrivé sur les lieux à 3h du matin. Il a filmé la nuit de violences et a posté sur sa chaîne YouTube cette vidéo.

En arrivant, je vois une femme qui pleure au milieu de cette agitation. L’armée israélienne vient d’emmener son fils sans donner de motif, laissant derrière lui une famille terrorisée par la violence de l’opération.

Là, je vois des magasins d’alimentation saccagés. Les soldats israéliens cherchent des ordinateurs pour les récupérer. Sûrement parce qu’ils pensent y trouver des informations. Ou alors c’est une tactique pour créer la confusion. Car je connais les propriétaires de ces magasins, ce ne sont pas des gens engagés politiquement et ils n’appartiennent à aucun groupe.

 

Magasin saccagé à Naplouse.

Nous sommes habitués à ces interventions musclées. Depuis plusieurs années, ils viennent deux à trois fois par semaine. Il faut savoir qu’ici, à Naplouse, il y a selon eux la tombe du prophète Joseph – que nous considérons de notre côté comme le mausolée d’un sage musulman. Ils viennent le visiter et à chaque fois, ça crée ce type d’altercation. Nous y sommes habitués, mais cette offensive était plus violente. Je m’attends maintenant à ce que les prochaines nuits soient difficiles.

Affrontements à Naplouse.

Trois étudiants d'écoles religieuses de colonies juives, Eyal Yifrach, 19 ans, Naftali Frankel et Gilad Shaer, 16 ans tous les deux, qui avaient disparu le 12 juin, ont été retrouvés morts dix-huit jours plus tard dans la localité de Halhoul, en Cisjordanie. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, accuse le mouvement islamiste Hamas d’être à l’origine de leur enlèvement et a, en représailles, fait bombarder les maisons de militants du Hamas soupçonnés d’avoir participé au kidnapping.

Affrontements à Naplouse.

Ce billet a été rédigé en collaboration avec Farah ABADA (Farahab17), journaliste à FRANCE 24.