CENTRAFRIQUE

Un cadavre déposé devant la primature à Bangui

Publicité

Le corps sans vie d'un marchand de Bangui déposé par sa famille devant les bâtiments du Premier ministre. Toutes les photos ont été prises par Hervé Serefio Diaspora.

 

Une centaine de personnes se sont rendues, lundi matin, devant les bâtiments du Premier ministre centrafricain pour y déposer le corps d’un jeune homme assassiné le matin même. La famille de la victime, des habitants du quartier Benz-vi d’où était originaire le garçon et des curieux, s’étaient réunis en silence pour protester contre l’insécurité dans la capitale centrafricaine.

 

 

Une centaine de personnes ont manifesté silencieusement contre l'insécurité à Bangui, encadrées par des soldats de la Misca.

 

Selon nos Observateurs, le jeune homme était un marchand qui se rendait tôt, lundi matin, au marché Sara dans l’ouest de la capitale. Il serait alors tombé dans une embuscade tendue par des individus armés non identifiés qui lui ont dérobé ses marchandises. Le jeune homme a été retrouvé ligoté, sans vie, par des passants et ramené à sa famille.

 

C’est la deuxième fois en une semaine que ce genre de scène a lieu à Bangui : le 15 avril, trois membres d’une même famille avaient été retrouvés morts chez eux. Leurs proches, ulcérés, avaient déjà déposé le corps devant le bâtiment du gouvernement. http://centrafrique-presse.over-blog.com/2014/04/centrafrique-trois-personnes-d-une-meme-famille-assassinees-a-bangui.html

 

 

C'est la deuxième fois en une semaine que des cadavres d'individus assassinés à Bangui sont déposés devant la primature.