SUEDE

Les passagers d’un avion sauvent un Iranien de l’expulsion

Publicité

 

Il doit une fière chandelle aux passagers de l’avion qui devait le ramener en Iran : un homme kurde expulsé de Suède vers Téhéran a obtenu un sursis de dernière minute, les passagers de l’avion refusant d’attacher leurs ceintures par solidarité.

 

Victime de persécution, Ghader Miri avait fui l’Iran vers la Turquie où il s’était vu octroyé le statut de réfugié. De là, il a été envoyé en Suède. Mais l’homme n’est pas parvenu à obtenir de permis de séjour à cause d’une loi complexe qui l’obligeait à déposer d’abord son dossier en Norvège. Les autorités suédoises ont donc demandé son expulsion, le séparant de sa femme et ses enfants, qui ont eux la nationalité suédoise.

 

Après avoir discuté avec lui à l’aéroport, les passagers, émus par son histoire, ont décidé d’empêcher l’avion de décoller. Ghader Miri est alors descendu de l’avion, emmené vers un centre de détention pour immigrés d’où il a finalement été relâché. Son sort n’est pas fixé pour autant, mais des mobilisations sont prévues en Suède dans les jours à venir. Un groupe de soutien sur Facebook a déjà réuni plus de 4 900 membres.

 

 

Des soutiens de Miri ont posté une photo de lui et sa famille sur Facebook

 

Une manifestation a eu lieu mardi 15 avril, juste avant que Miri soit libéré.