FOOTBALL / DJIHAD / SYRIE

"Lassana Diarra a rejoint le djihad en Syrie": les dessous de la fausse rumeur

 Non, le fameux footballeur Lassana Diarra n’a pas rejoint l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), le groupe djihadiste qui combat notamment en Syrie. La rumeur s’était pourtant propagée comme une traînée de poudre sur Twitter mardi dernier.

Publicité

Capture d'écran de la photo de l'article du Daily Mirror qui a suscité la rumeur.

 

Non, le fameux footballeur Lassana Diarra n’a pas rejoint l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), le groupe djihadiste qui combat notamment en Syrie. La rumeur s’était pourtant propagée comme une traînée de poudre sur Twitter mardi dernier.

 

La rumeur selon laquelle l'international français Lassana Diarra a rejoint la mouvance djihadiste de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) a commencé à circuler sur la "djihadosphère" après la parution d’un article dans le journal britannique "The Daily Mirror". Le tabloïd affirme qu’un ancien footballeur du club anglais d’Arsenal combat actuellement en Syrie. Il contient des captures d’écrans d’une vidéo où l’on voit un homme noir, indiquant que ce dernier a appelé au djihad. Il n’est toutefois pas mentionné que Lassana Diara est le footballeur en question.

 

Capture d'écran de l'article du Daily Mirror.

 

Ce sont d’autres médias, israéliens (Memritv) et libanais (LBCI), qui ont repris l’information.

 

La vidéo d'Abou Issa présenté comme étant le footballeur Lassana Diarra.

 

La rumeur s’est ensuite répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux. Un hashtag (ci-dessous) a même été créé par des "supporters" de l’EIIL, même si aucun compte officiel de l’organisation djihadiste n’a relayé la fausse information.

 

Hashtag en arabe "Diarra le joueur de Madrid à rejoint l'EIIL" créé par des "supporters" de la mouvance djihadiste.

 

"Le Daily Mirror" n’a pas mentionné le nom de Lassana Diara, mais il a commis plusieurs erreurs qui expliquent la naissance de la rumeur. Sa source est un article du site FISyria.com qui diffuse des informations concernant des groupes de djihadistes tchétchènes actifs en Syrie. Ce texte ne fait pourtant aucune référence au club britannique d’Arsenal. Il précise, en outre, que le joueur qui s’exprime sur la vidéo "a rejoint le djihad en Syrie il y a plus de deux ans… et qu’il a grandi au Portugal". Deux informations qui écartaient d’emblée la possibilité qu’il s’agisse de Lassana Diarra. Il est en revanche indiqué que le joueur a "joué à Arsenal". D’où l’erreur du "Daily Mirror". Car en réalité, il s’agit probablement du club ukrainien de l’Arsenal de Kiev et pas de son homonyme anglais . L’homme s’adresse en effet dans la vidéo à ses "frères ukrainiens".

 

Joint par FRANCE 24, l’agent sportif de Lassanna Diarra a bien évidement démenti la rumeur, de même que l’actuel club moscovite de Diarra. Et finalement le joueur lui-même a posté deux photos de lui sur Twitter pour mettre un terme à cette information délirante.

 

Photo postée par Lassana Diarra via son compte Twitter @Lass_Official le 7 avril.

 

Le fait qu’un sportif de haut niveau rejoigne le djihad n’est toutefois pas complètement aberrant. Le footballeur Nizar Trabelsi, qui a purgé une peine de 10 ans en Belgique pour avoir fomenté des attentats, a été extradé vers les États-Unis en octobre 2013 sur décision du ministre de l’intérieur belge. Le footballeur allemand Burak Karan, qui a rejoint le djihad en Syrie avec femme et enfant, est, lui, mort dans le nord syrien en octobre 2013.

 

Photo de Lassana Diarra à l'entrainement postée aujourd'hui [le 9 avril] sur son compte Twitter @Lass_Officiel.

 

Billet écrit par Wassim Nasr (@SimNasr), journaliste à France24.