Accéder au contenu principal
FRANCE

"Préserve ta foi: ne vote pas": une association salafiste appelle au boycott des municipales

3 mn

 Sur son site, via les réseaux sociaux mais aussi à travers la distribution de tracts, l’association Anâ-Muslim (je suis musulman) appelle au boycott des élections municipales prévues dans quelques jours. Décryptage d’un mouvement salafiste qui a choisi la légalité comme arme.  

Publicité

Montage photo diffusé par l'association Anâ-Muslim qui appel au boycott des élections municipales françaises.

 

Sur son site, via les réseaux sociaux mais aussi à travers la distribution de tracts, l’association Anâ-Muslim (je suis musulman) appelle au boycott des élections municipales prévues dans quelques jours. Décryptage d’un mouvement salafiste qui a choisi la légalité comme arme…

 

Anâ-Muslim est une association déclarée et reconnue par l’État français. L’association communique notamment via son site, sa page Facebook, mais aussi sur Youtube et Twitter. Elle a lancé l’appel au boycott des élections municipales, prévues les 23 et 30 mars 2014, il y a quelques jours, justifiant sa démarche par diverses arguments religieux et expliquant, entre autres, que "le vote [pour un musulman] est un acte de soumission… et que l’abstention est un acte de désaveu et de résistance".

 

Des membres d'Anâ-Muslim brandissant le tract.

 

Sur son site, l’association explique viser par cette campagne en priorité les personnes musulmanes entre 18 et 40 ans. Elle indique précisément à ses militants les lois régissant la distribution de tracts et les appellent à ne pas causer de troubles. D’après leur argumentaire, refuser de participer à la vie politique française est un moyen de "préserver sa Foi". Pour Anâ-Muslim " Voter, c’est reconnaître le pouvoir des hommes sur terre et leur donner la souveraineté absolue de créer leurs lois qui n’ont rien à voir avec l’islam". Le but affiché par Anâ-Muslim dans le manifeste de l’association est la "formation d’un musulman à l’islam complet… Car ce sont ces musulmans qui seront les seuls aptes à prendre leurs destinées en main (…) et de jeter les bases de son renouveau [à l’islam] pour le salut de l’humanité".

 

Un photo montage diffusé par l'association Anâ-Muslim appellant au boycott des élections.

 

Contacté par FRANCE 24 un membre d’Anâ-Muslim a expliqué que l’association refusait de nous parler car les membres d’Anâ-Muslim sont "tous mobilisés sur la campagne [de boycott des élections municipales]".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.