LIBAN - SYRIE

Guerre des hymnes au Liban entre pro et anti-Hezbollah

Pour motiver les combattants du Hezbollah actuellement en opération en Syrie aux côtés des forces de Bachar al-Assad, des militants du mouvement armé libanais ont diffusé un hymne sur les réseaux sociaux. Quelques jours plus tard, le chant était parodié par des proches des rebelles syriens. Une bataille musicale qui pourrait bien dégénérer.

Publicité

Capture d'écran de la vidéo "Impose ta victoire à Yabroud" sur laquelle on voit un élément du Hezbollah devant une rampe de roquettes au moment du lancement.

 

Pour motiver les combattants du Hezbollah actuellement en opération en Syrie aux côtés des forces de Bachar al-Assad, des militants du mouvement armé libanais ont diffusé un hymne sur les réseaux sociaux. Quelques jours plus tard, le chant était parodié par des proches des rebelles syriens. Une bataille musicale qui pourrait bien dégénérer.

 

Depuis plus de deux semaines, le Hezbollah épaule l’armée régulière syrienne dans son offensive contre les rebelles dans la région de Qualamoun, en Syrie. Yabroud est un des derniers bastions de la rébellion syrienne dans cette région frontalière du Liban. Le 13 février, un hymne à la gloire de ces combattants chiites a été posté sur YouTube sous le titre "Impose ta victoire à Yabroud". Le chant promet une "victoire du Hezbollah contre les takfiris", le nom donné par le Hezbollah aux djihadistes les plus extrémistes. Les paroles évoquent aussi une victoire "identique à la victoire contre l’armée des juifs [l’armée israélienne]". Une mention qui n’a pas été du goût du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui a demandé le 25 février à ce que ce chant soit retiré des réseaux sociaux. Mais l’hymne avait déjà abondamment circulé.

  

Vidéo de l'hymne pro Hezbollah.

 

Du côté des rebelles, la réaction ne s’est pas fait attendre : une parodie réalisée par des proches de l’armée syrienne libre a été postée le 22 février sur YouTube. Elle est intitulée "Creuse ta tombe à Yabroud". C’est la première fois qu’un hymne du Parti de Dieu libanais est parodié de la sorte.

 

Vidéo de la parodie de l'hymne du Hezbollah. 

 

Et cette guerre des hymnes pourrait avoir pris un tour sanglant : un homme, présenté dans les médias libanais comme le chanteur qui a prêté sa voix pour la parodie, a été retrouvé mort avec une balle dans la tête, ce matin au nord de la capitale libanaise Beyrouth

 

Le jeune homme était un sunnite membre du parti politique islamiste al-Jamaa al-Islamiyah, qui soutient la rébellion syrienne. Pourtant, les responsables de ce parti ont affirmé dans un communiqué que la victime n’avait rien à voir avec la parodie. L’affaire reste peu claire, mais elle est révélatrice des tensions qu’ont généré ces hymnes.

 

De son côté, le chanteur de la première version, qui soutenait le Hezbollah, affirme avoir reçu des menaces de mort sur son portable.

 

Billet écrit avec la collaboration de Wassim Nasr (@SimNasr), journaliste à France24.