UKRAINE

Des policiers ukrainiens posent les armes sous la pression des manifestants

 Si ces dernières heures ont été marquées par des affrontements sans précédent dans plusieurs villes ukrainiennes, à Lutsk, dans l'est du pays, les policiers ont décidé de déposer les armes et de quitter leur commissariat pour "ne pas entrer en conflit avec la population".

Publicité

 

Sur ces images filmées à Lutsk, ville de l’est ukrainien et capitale de la province de Volhynie, des policiers quittent leur commissariat, les uns derrière les autres, sous les huées des manifestants.

 

Les manifestants qui se tiennent des deux côtés de la route crient "hanba !" (honte à vous) tout en laissant les policiers partir.

 

Quelques instants avant, les opposants au président Ianoukovitch s'étaient emparés de plusieurs bâtiments officiels de la ville, dont des locaux du ministère de l’Intérieur. Face à cet assaut, le chef de la police municipale a déclaré à la mi-journée que ses forces ne s’opposeraient pas aux manifestants et a demandé à ses hommes de déposer leurs boucliers, leurs casques et leurs matraques. Désarmés, les policiers ont donc quitté les lieux pour rentrer chez eux, comme on le voit sur ces images.

 

La soirée de la veille a été marquée par des violences sans précédents à Kiev, la capitale. Au moins 25 personnes ont trouvé la mort dans les affrontements qui ont suivi l'assaut des forces de l’ordre contre les manifestants proeuropéens installés sur la place Maidan.