AFRIQUE DU SUD

Nos Observateurs rendent hommage à Nelson Mandela, "un modèle pour les Africains"

Il s’est éteint le jeudi 5 décembre à 95 ans. Partout dans le monde, les hommages affluent pour célébrer Nelson Mandela et son combat pour l’égalité raciale. Nous avons demandé à nos Observateurs ce que l’ex-président sud-africain représente pour eux.

Publicité

Mur en l'honneur de Nelson Mandela à Durban. Photo publiée sur Twitter par Conrad Travis.

 

Il s’est éteint le jeudi 5 décembre à 95 ans. Partout dans le monde, les hommages affluent pour célébrer Nelson Mandela et son combat pour l’égalité raciale. Nous avons demandé à nos Observateurs ce que l’ex-président sud-africain représente pour eux.

"Sa mort ne changera rien à la passion des gens"

Soweto. Dès qu’il a appris la nouvelle du décès de Mandela, notre Observateur Aldrin Sampear s’est rendu dans la rue l’Orlando West Vilakazi devant l’ancienne maison de Mandela. Il a publié quelques photos sur son compte Twitter.

 

Tout le monde essaie de célébrer à sa façon ce grand homme : devant la maison, il y avait ce jeune qui mimait les gestes des MK [abréviation pour Umkhonto we Sizwe, le bras armé de l’ANC le parti co-fondé par Nelson Mandela].

 

 

Un autre avait écrit au feutre indélébile sur sa voiture Honda des messages d’amour à Mandela. Tout ça résume bien la passion autour de Madiba, c’est très important pour perpétuer non seulement l’homme, mais aussi tout ce qu’il représente. Je crois que sa mort ne changera rien à cela.

 

Célébrations à Soweto, vidéo publiée sur Instagram par clarkend.

"Nelson Mandela a permis aux Blancs de faire partie de la nouvelle société sud-africaine"

Nigel Branken vit à Johannesburg, dans le quartier d'Hillbrow.

 

Pour moi, en tant que Sud-Africain blanc, il m’a libéré du passé. Nous les Blancs, on a un passé très honteux en Afrique du Sud. Nelson Mandela nous a rassemblés, et a permis aux Blancs de faire partie de cette nouvelle société. Nelson Mandela, c’était la réconciliation, et son message a été un élément d’inspiration. Il nous a appris à sacrifier énormément au profit des autres, ce que j’essaie de léguer à mes enfants aujourd’hui.

 

"Chrétiens, musulmans, animistes, nous nous sommes tous réunis dans une église"

Lauren Manuel McShane vit à Cape Town

 

"Ce qui m’a ému aux larmes, c’est de voir tous ces gens, chrétiens, musulmans, animistes, peu importe, se réunir dans une église du Cap, et prier pour Nelson Mandela. Même s’il y a beaucoup de tristesse, celle-ci laisse vite place à la joie d’être tous ensemble ici, comme l’aurait souhaité l’ancien président, peu importe notre couleur de peau et notre religion. La marque de Mandela est partout dans la société sud-africaine. C’est probablement grâce à lui, qu’aujourd’hui, je suis mariée a un homme blanc et que je peux voter – cela aurait été impossible pendant l’apartheid.

 

 

"Il est un modèle pour tous les Maliens"

Boukary Konaté, blogueur et enseignant en français et bambara à Bamako, au Mali.

 

Lorsque j’ai appris son décès, je me suis dit que chacun d’entre nous devait prendre exemple sur cet homme qui a eu la force de mener son combat, d’appeler à la réconciliation nationale et la sagesse de laisser le pouvoir une fois son devoir accompli. C’est un symbole pour sa patience, sa capacité à se battre pour atteindre l’objectif qu’il avait fixé. Il est un modèle pour tous les Maliens dans cette période où nous devons reconstruire tous ensemble.

 

"Mandela a fait sa part de travail, et c’est aux générations actuelles de lui emboîter le pas"

Micheline Mwendike vit à Goma, en République démocratique du Congo.

 

Mandela s’est éteint certes, mais c’est l’un des rares dirigeants africains qui a laissé une empreinte dans l’Histoire. Pour nous, c’est le symbole de quelqu’un qui a gagné son combat. Il est l’idéal du militantisme. Mandela a fait sa part de travail, et c’est aux générations actuelles de lui emboîter le pas. Car le travail n’est pas fini. Par exemple, au Congo c’est l’identité ethnique et tribale qui pose problème. Il y a de l’espoir, il suffit juste d’y croire. Mandela l’a fait, pourquoi pas nous ?

 

Vous aussi, publiez votre hommage dans les commentaires sous ce billet !