CORÉE DU NORD

Mais que fait ce slip rose dans le ciel de Pyongyang ?

Publicité

 

Quand la marque suédoise de sous-vêtements Björn Borg a demandé aux internautes quel pays avait le plus besoin d’une bonne dose de glamour, 60% ont voté pour la dictature communiste de Corée du Nord, pays le plus fermé du monde. C’est donc là-bas qu’une équipe s’est rendue pour disséminer des sous-vêtements roses…

 

Initialement, l’opération de la marque devait prendre la forme d’un largage aérien de sous-vêtements. Mais quand la compagnie a vu que la destination choisie par les internautes était Pyongyang, il a fallu changer de stratégie : la valise de slips passerait finalement par un journaliste infiltré en Corée du Nord avec un visa de touriste.

 

 

Sur son blog, le journaliste anonyme détaille comment il a accompli sa mission malgré la présence permanente de deux gardes chargés de le surveiller dans tous ses déplacements.

 

Après une tentative avortée de déposer un slip dans le métro, il a réussi à en laisser un dans le couloir de son hôtel, sur sa table de chevet et en a même jeté de sa chambre d’hôtel située au 41e étage.  Après dix jours de mission, ses 150 slips roses sont désormais dispersés sur le territoire le plus fermé du monde.

 

Et à en croire les commentaires laissés sur le blog, cette opération a remporté un réel succès en… Corée du Sud, ennemi de longue date de son voisin du Nord, où des internautes se disent impatients de pouvoir acheter ces sous-vêtements.