ÉGYPTE

Vladimir Poutine, un héros égyptien ?

Publicité

 

Au moment où les partisans de l’armée égyptienne et du président déchu Mohamed Morsi manifestent chacun de leur côté au Caire, le président russe Vladimir Poutine se retrouve entraîné, malgré lui, dans la crise politique que traverse l'Égypte. À Alexandrie, deuxième ville du pays, une affiche géante du général Abdel-Fattah al-Sissi, chef de l’armée égyptienne, a été déployée au milieu de celle du représentant de l’ancien président égyptien et figure de proue du panarabisme Gamel Abdel-Nasser, et celle du président russe.

 

Le général al-Sissi est considéré par ses partisans comme l’homme qui a résisté aux Américains en destituant le président élu Morsi, defiant les mises en garde de Washington qui était contre l’interruption du mandat électoral du président égyptien. Les sympathisants de l’armée n'hésitent donc pas à faire le rapprochement avec le président russe, qui entretient des relations particulièrement tendues avec l'administration de Washington.

  

Cette association de portraits pour le moins inattendue a fait le buzz sur les réseaux sociaux égyptiens.

 

"Les partisans d'al-Sissi, ennemis de l'Amérique criminelle, ont mis à l'entrée de la gare Sidi Gaber un poster représentant le maître des Américains, Vladimir Poutine, avec le slogan ironique 'bye bye l'Amérique'."