Accéder au contenu principal
ÉGYPTE

Le pillage des tombes antiques, la nouvelle plaie d’Égypte

3 mn

  Des archéologues et des riverains ont manifesté lundi pour dénoncer le pillage des tombeaux situés près des pyramides de Dahchour. Ils espèrent attirer l’attention du gouvernement, car selon eux la situation est totalement hors de contrôle depuis la révolution égyptienne. 

Publicité

La pyramide noire de Dahchour. Photo prise par notre Observateur Ahmed Ezzat.

 

Des archéologues et des riverains ont manifesté lundi pour dénoncer le pillage des tombeaux situés près des pyramides de Dahchour. Ils espèrent attirer l’attention du gouvernement, car selon eux la situation est totalement hors de contrôle depuis la révolution égyptienne.

 

Le site de Dahchour est une nécropole bâtie il y a 4 500 ans par le pharaon Snefrou. C'est l’une des plus anciennes d’Égypte. Ces pyramides auraient servi d’inspiration aux fameuses pyramides de Guizeh.  Les souterrains des ces bâtiments n’ont pas encore été explorés par les archéologues, ce qui en fait la cible privilégiée des pilleurs. Ce site protégé est sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

 

Une centaine de manifestants se sont rénuis lundi autour des pyramides de Dahchour pour protester contre les pillages. Photo Ahmed Ezzat.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.