SYRIE/ ÉTATS-UNIS

En images: Syriens et Bostoniens s’envoient des condoléances mutuelles

Publicité

Des Syriens de Kafranbel témoignent leur soutien aux habitants de Boston. 

 

Entre peuples endeuillés, on se soutient. Après les attentats du marathon de Boston lundi 15 avril, des Syriens de Kafranbel ont posté sur Twitter une photo avec un message de sympathie envers les habitants de la ville américaine. Des Bostoniens ont décidé de leur répondre ce week-end.

 

La photo de Kafranbel, une ville située au nord-ouest de la Syrie à 300 kilomètres au nord de Damas, a été postée vendredi et repérée par le journaliste américain de "Foreign Policy" David Kenner qui l’a relayée sur son blog. Elle a été ensuite abondamment relayée sur Twitter, notamment par les comptes d’opposants au régime de Bachar al-Assad.

 

On y voit une dizaine d’habitants de Kafranbel, des enfants et des hommes plus âgés, tenir une banderole sur laquelle est écrit en anglais : "Les attentats de Boston représentent une triste scène de ce qui se passe tous les jours en Syrie. Veuillez accepter nos condoléances".

 

 

Dès le lendemain, des habitants de Boston ont décidé de répondre par les mêmes moyens, avec une banderole dont la photo a été postée sur Twitter. Une vingtaine de personnes posent ainsi autour d’un message écrit en arabe et en anglais qui peut se traduire ainsi : "Amis en Syrie, nous souhaitons également la sécurité pour vos familles et espérons la paix. Avec amour, Boston, 20.4.13".

 

 

Au-delà du message de sympathie mutuelle, ces photos frappent par le contraste manifeste entrer une rue calme de Boston et les ruines de Kafranbel. En Syrie, la guerre civile entre le régime et ses opposants, qui dure depuis plus de deux ans, aurait fait plus de 70 000 morts.

 

Dès mercredi, des habitants de Kaboul, qui connaissent des attentats à répétition depuis l’intervention américaine en 2001, avaient témoigné leur soutien aux Bostoniens.