ALLEMAGNE

Les promoteurs immobiliers font tomber les restes du Mur de Berlin

Les derniers pans du Mur de Berlin vont-ils disparaître pour faire place à des projets immobiliers privés ? C’est ce que craignent des habitants de la capitale allemande, qui ont protesté à plusieurs reprises ces dernières semaines contre le déracinement d’une partie du Mur qui doit permettre l’implantation d’une tour d’appartements de luxe. En vain. . 

Publicité

Capture d'écran d'une vidéo montrant le déracinement de six pans du Mur, le 27 mars 2013. 

 

Les derniers pans du Mur de Berlin vont-ils disparaître pour faire place à des projets immobiliers privés ? C’est ce que craignent des habitants de la capitale allemande, qui ont protesté à plusieurs reprises ces dernières semaines contre le déracinement d’une partie du Mur qui doit permettre l’implantation d’une tour d’appartements de luxe. En vain.

 

Mercredi matin aux aurores, sous la supervision de 250 policiers déployés pour éviter tout débordement, six pans du Mur - de 1,2 mètre de large et 3,6 mètres de haut - ont été enlevés dans l’une des rares zones où subsistent encore des parties de l’ancienne frontière entre les deux Allemagne. Baptisés "East Side Gallery", ces vestiges sont décorés par divers artistes et sont situés à Friedrichshain, un des quartiers branchés de Berlin.

 

Les quelques manifestants n’ont pas perturbé l’opération, mais ne cachaient pas leur colère. "Je ne peux pas croire qu’ils soient venus faire ça dans le noir, à l’aube, de façon si sournoise. Tout ce qu’ils voient, c’est leur argent, ils n’ont pas compris l’importance historique de ce lieu", a notamment regretté Kani Alavi, leader d’un groupe d’artistes de l’East Side Gallery.

 

Six pans du Mur sont démontés à East Side Gallery, le 27 mars 2013. Vidéo via William Mollers.  

 

Car Friedrischain attire désormais les promoteurs immobiliers auxquels la ville, très endettée, a du mal à résister. Le projet consiste à bâtir une tour de 63 mètres de haut à quelques encablures du Mur, justifiant, selon son promoteur Maik Uwe Hinkel, d’en supprimer une partie pour y permettre l’accès.

 

Une pétition demandant le maintien du Mur a recueilli 60 000 signatures et plusieurs manifestations ont été organisées devant la East Side Gallery, réunissant jusqu’à 10 000 personnes. L’acteur et chanteur David Hasselhoff y avait pris part en février, reprenant sa chanson "Looking for Freedom" qu’il avait déjà interprétée en 1989 au moment de la chute du Mur.

 

David Hasselhoff reprend "Looking for freedom" à la East Side Gallery. Vidéo via MorgenPostTV

 

Le Mur de Berlin a été construit en 1961 par la République démocratique d’Allemagne (RDA), satellite de l’URSS, qui contrôlait la partie est de la capitale, laquelle s’est dès lors trouvée définitivement coupée de la partie ouest appartenant à la République fédérale d’Allemagne (RFA), alliée aux pays de l’Ouest. Au moins 136 personnes ont trouvé la mort en tentant de passer de l’est à l’ouest.