Bloquer les routes au Bahreïn est l’un des modes d’action principal des opposants au régime, mais parfois la situation dérape... Un collectif d’activistes bahreïnis Dar Kulaib Media a diffusé une vidéo où l’un des leurs est violemment heurté par un 4x4 refusant de s’arrêter à un barrage. Le groupe était en train d’enduire des pneus d’huile et projetaient d’y mettre le feu pour empêcher tout véhicule de passer.
 
Capture d'écran du moment où le véhicule happe le manifestant.
 
La vidéo a été partagée près de 200 000 fois en 48 heures sur les réseaux sociaux. Sur sa page Facebook, le groupe Dar Kulaib a également diffusé des photos attestant des blessures du manifestant et de son opération dans un hôpital de fortune.
 
Le chef de la police locale a indiqué que les activistes seraient désignés responsables des séquelles du jeune homme si ce dernier n’était pas soigné dans un hôpital. Certains internautes se sont par ailleurs indignés des déclarations du ministre de l’Intérieur du Bahreïn qui a constaté que seul le conducteur du 4x4 s’était présenté auprès des autorités de police à la différence de la victime.
 
L’accident a provoqué la colère des blogueurs bahreïnis, certains allant même jusqu’à diffuser la photo de la plaque d’immatriculation du véhicule et appelant à venger la victime. Depuis le mois de février 2011, des membres de la communauté chiite qui s’estiment victimes de discriminations descendent régulièrement dans la rue pour s’opposer au régime.
 
Selons certains internautes, « le père de la victime aurait été convoqué par la police pour qu’il leur remette son fils ».