TUNISIE

Images amateur de la manifestation de soutien à la jeune Tunisienne violée

Publicité

Devant le tribunal de Tunis. Photo publiée sur Facebook par Lina Ben Mhenni sur sa page Tunisian Girl.

 

Héritage de la révolution, pendant laquelle les réseaux sociaux ont joué un rôle crucial, les twittos tunisiens sont passés maître dans la couverture en direct des événements. Ils ont ainsi suivi minute après minute, ce mardi matin, la manifestation de soutien à la jeune Tunisienne violée le mois dernier par des policiers.

Vous voulez nous proposer des photos ou des vidéos de la manifestation ? observers@france24.com

 

Maryem, qui a été violée par deux policiers, comparaissait ce mardi 2 octobre devant le tribunal de première instance de Tunis pour "attentat à la pudeur".

 

Le 3 septembre, elle se trouvait à bord de son véhicule en compagnie de son fiancé, dans la localité d’Aïn Zaghouan, près de Tunis, lorsqu’ils ont été interpellés par trois policiers. Selon le témoignage du couple, les policiers les ont obligés à descendre de leur voiture. Deux agents ont alors violé la jeune femme à bord du véhicule de police tandis que le troisième extorquait de l’argent au fiancé de la victime.

 

La victime a porté plainte contre ses agresseurs. Pourtant, c’est elle qui se retrouve aujourd’hui sur le banc des accusés avec son fiancé, pour avoir été retrouvés "dans une position immorale" par les policiers.

 

Après un appel à manifester samedi au centre de Tunis pour dénoncer ce procès, un rassemblement de soutien se tient devant le tribunal où le couple comparaissait.

 

Vidéo du livestream de la manifestation qui a commencé ce matin.

 

Photo du couloir du tribunal de grande instance de Tunis, publiée sur Instagram par @Liloone Photographer

 

L'un des violeurs présumés, le visage couvert par une serviette. @Liloone Photographer.

 

Source