SUÈDE

La ministre suédoise de la Culture crée le scandale en participant à un "spectacle raciste"

Publicité

 

Il y a certaines images qui laissent sans voix. C’est le cas des récentes photos et vidéos montrant la ministre suédoise de la Culture, Lena Adelsohn Liljeroth, ainsi que d'autres invités, coupant des parts de gâteau au niveau du sexe d’une sorte de caricature raciste de femme africaine.  

La scène a eu lieu au Moderna Muséet de Stockholm le 15 avril dans le cadre de l'inauguration d'une installation signée par l’artiste Makode Linde lors de la Journée mondiale de l’art. Dans la vidéo ci-dessous, l’artiste qui s’est peint le visage en noir, a placé sa tête au-dessus d’un énorme gâteau représentant le corps d’une femme noire. On l’entend gémir dès que le couteau de cuisine tranche dans les "parties génitales" du personnage.

 

 

Sur ces images on voit d'autres invités couper des parts de gâteau sur l'oeuvre de Makode Linde. Postée sur YouTube par Pontus Raud.

 

Ces images ont provoqué une véritable vague d’indignations en Suède, où l'on réclame la démission de la ministre, comme à l’étranger. L’association nationale afro-suédoise a qualifié la scène de "spectacle raciste".

L’artiste a, quant à lui, posté un certain nombre de photos et de vidéo de la performance sur sa page Facebook qu’il décrit comme des images de sa "performance de mutilation génitale féminine en tant que gâteau au musée d’art moderne de Stockholm. Après que la ministre de la Culture Lena Adelsohn Liljeroth eut mutilé mon vagin".  Avant de couper, elle aurait murmuré à son oreille "Ta vie sera bien mieux après". 

 

La ministre affirme n'avoir rien fait de mal, tout en admettant que l’œuvre de Linde abordant le thème de la mutilation génitale des femmes en Afrique pouvait être mal comprise : "L’artiste dit avoir voulu défier la vision occidentale romantique et exotique d'une réalité aussi violente que raciste". "L'art doit être provocateur" a-t-elle conclu.