L’ambassadeur américain en Syrie, Robert Ford, a connu un jeudi difficile. Sa voiture s’est fait attaquer par une foule de supporters de Bachar al-Assad dans la matinée. Et l’après-midi, une vidéo sortait sur Internet où un jeune homme affirme s’être fait rouler sur le pied par son 4x4. Un incident qui semble avoir été orchestré par le régime syrien.
 
Sur cette vidéo, postée sur YouTube par un supporter du régime syrien, on voit d’abord une foule en colère, puis un jeune homme qui affirme avoir été blessé par la voiture de l’ambassadeur américain. Il arbore une pancarte affichant le visage du président syrien et met son pied – qu’il dit blessé – bien en évidence. Il explique que la voiture du diplomate a traversé la foule sans s’arrêter, puis s’est enfuie. À la fin de cette vidéo, un autre homme affirme que des passagers du convoi américain ont menacé les manifestants avec des pistolets.
 
 
L’incident a été relayé par la chaîne Dunya TV, une télévision privée appartenant au cousin de Bachar al-Assad. Leur reportage montre même une séquence au ralenti de l’attaque, où l’on voit des hommes jeter des tomates et des œufs sur un véhicule du convoi de l’ambassadeur.
 
 
Une vidéo montre la même scène sous un autre angle. On voit sur ces images que la vitre arrière du véhicule a été brisée. On voit également que plusieurs policiers syriens étaient présents lors de l’incident, mais qu’ils ne sont intervenus que très mollement pour protéger la voiture de l’ambassadeur américain.
 
 
D’après le porte-parole du département d’État américain, Aaron Snipe, la voiture de leur ambassadeur en Syrie a bien été attaquée, mais cette dernière "n’a heurté personne. Il y avait d’ailleurs deux véhicules syriens qui escortaient notre convoi et à aucun moment la police syrienne ne nous a arrêtés pour rapporter un incident ".
 
Plusieurs de nos Observateurs dénoncent une mise en scène grossière du régime syrien. Ils rappellent d’ailleurs que ce dernier est coutumier de ce type de manipulation. Quelques jours auparavant, l’ambassadeur de France en Syrie, Eric Chevalier, avait essuyé des jets de pierre, avant d’être lui aussi accusé d’avoir agressé des manifestants pro-régime.
 
Sur ces vidéos amateur, incorporées dans un sujet de Dunya TV, deux hommes accusent le convoi de l’ambassadeur français d’avoir jeté des explosifs sur les manifestants. Ils ne sont toutefois pas d’accord sur le type d’arme utilisé, l’un parlant d’une grenade lacrymogène, l’autre d’une grenade sonore. Les deux interviewés montrent les restes de ces explosifs, mais selon les activistes syriens, ces restes ne ressemblent pas du tout à une grenade.
 
 
Vendredi, des manifestants d’opposition ont fait référence à ces incidents lors des manifestations. Dans cette vidéo, un homme brandit une banderole sur laquelle on peut lire "Il semble qu’on demande la protection de gens qui ne parviennent pas à protéger leurs propres ambassadeurs".