Photo de la statue de Confucius place Tiananmen, publiée sur le réseau social sina.com
 
Plus aucune trace de Confucius devant le Musée national de Chine, place Tiananmen à Pékin. Inaugurée au mois de janvier dernier, la statue du philosophe chinois a été discrètement retirée de son socle, le 20 avril. L’érection de ce monument et les raisons de son déplacement intriguent bien des Chinois.
 
À l’avènement de la République populaire de Chine en 1949, Mao Zedong, défenseur des valeurs égalitaires, s’est avéré hostile aux enseignements de Confucius. Dans sa lutte contre l’élimination des hiérarchies naturelles, le Grand Timonier avait également mené une campagne contre la doctrine du penseur chinois, censée avoir servi de base au régime impérial. Considérée comme une religion féodale, le confucianisme était interdit en Chine.
 
Mais en septembre 2010, le gouvernement chinois autorise, pour la première fois, la commémoration de la naissance de Confucius à Pékin. Le 10 janvier 2011, il inaugure une statue géante d’environ 10 mètres, à la mémoire du philosophe.
 
Cependant, Le retour du maître à penser chinois ne fait pas l’unanimité : environ 70 % des 220.000 personnes interrogées lors d’un sondage en ligne s’étaient exprimées contre l'idée d’une statue dédiée à Confucius. Or, depuis deux jours, le monument controversé  vient d’être déplacé à l'intérieur du musée, un endroit moins visible. Simple coïncidence ou réponse à la polémique ? Les responsables du musée n’ont pas souhaité communiquer sur le sujet.

"Elle avait été provisoirement placée sur la place Tiananmen"

Jie Li, blogueuse et étudiante à l’Ecole supérieure de journalisme de Lille.
 
Le questionnement sur cette disparition est un faux problème. Le musée national de Chine est toujours en phase de rénovation. C’est pourquoi, lorsque la statue de Confucius a été construite, il n’était pas possible de l’installer à l’intérieur du musée. Il n’y avait pas d’espace. Le jour de l'inauguration, elle avait donc été provisoirement placée sur la place Tiananmen, devant la porte nord du Musée.
 
C’est étrange de voir tout ce débat sur la blogosphère chinoise. En parcourant Internet, j'ai appris que la statue avait été déplacée pour être installée à l’intérieur du musée, comme prévu [Le monument de Confucius serait actuellement placé dans une cour intérieure du musée. Rien ne permet d’affirmer si c’est bien l’endroit vers lequel il était destiné].
 
Tout le monde sait que pendant la Révolution culturelle en Chine, même la tombe de Confucius avait été détruite. Tout ce qui était lié aux enseignements de ce grand philosophe a toujours été qualifié de "bourgeoisie". Mais, ce déni n'a duré que quelques années. Aujourd’hui en Chine, Confucius est respecté comme l'un des plus grands enseignants de l'histoire."
 
Photo publiée sur le réseau social sina.com
 
Billet rédigé en collaboration avec Trésor Kibangula, journaliste à FRANCE 24.

"Construire aujourd’hui un monument de Confucius devant la place Tiananmen est extrêmement étrange et ironique"

Jing Gao, blogueur sur le site  Ministry of Tofu, vit aux États-unis. 
 
Selon l'un de ses neveux, Mao Zedong aurait déclaré :  "Si un jour, le Parti communiste invite Conficius à revenir, cela signifie que le Parti ne pourra plus gouverner longtemps". C'est pourquoi je pense qu'avoir construit un monument à l'effigie de Confucius sur la place Tiananmen est un acte vraiment étrange, voire ironique : il faut savoir que le Mausolée de Mao est situé à quelques mètres du Musée !
 
Certains ont interprété ce geste comme une volonté du Parti communiste de tourner la page, après avoir calomnié le sage chinois pendant des années. Les jeunes, n'ayant aucun souvenir de la campagne anti-Confucius, avaient bien accueilli cette initiative.
 
Trois mois plus tard, la disparition de la statue attire de nouveau l'attention. Les Chinois sont en colère et ne comprennent pas la volte-face du gouvernement."
 
Photo publiée sur le réseau social sina.com