CÔTE D'IVOIRE

À Abidjan, "les gens brûlent les cadavres pour couvrir les odeurs"

 Notre Observateur a pris ces photos dans la commune de Treichville à Abidjan le mardi 6 avril. Il nous raconte que "les gens brûlent les cadavres pour couvrir les odeurs ou les enveloppent dans des bâches en plastique".   

Publicité

 

Notre Observateur a pris ces photos dans la commune de Treichville à Abidjan le mardi 6 avril. Il nous raconte que "les gens brûlent les cadavres pour couvrir les odeurs ou les enveloppent dans des bâches en plastique".

 

Avant que le couvre-feu n’entre en vigueur, à midi, les Abidjanais ont eu un bref répis pendant lequel ils ont pu sortir chercher des vivres et des médicaments. Dans ce climat d'insécurité, enterrer les morts qui jonchent les rues dans certains quartiers, n’est pas la priorité.

ATTENTION, IMAGE CHOQUANTE

 

Photos prises par Niangtrech (pseudonyme), Observateur à France24.