TUNISIE

Le Web tunisien et le site des Observateurs libérés de la censure

Dans le discours qu'il a prononcé à la télévision nationale jeudi soir, le président tunisien Zine El-Abidine Ben Ali a déclaré qu'il ordonnait le "libre accès aux sites Internet". Nous avons pu vérifier que les sites habituellement bloqués par le pouvoir, notamment ceux des ONG défendant les droits de l'Homme, sont à nouveau accessibles dans le pays ce vendredi. Le site des Observateurs de FRANCE 24, jusque là censuré, est lui aussi disponible.

Publicité

 

Dans le discours qu'il a prononcé à la télévision nationale jeudi soir, le président tunisien Zine El-Abidine Ben Ali a déclaré qu'il ordonnait le "libre accès aux sites Internet". Nous avons pu vérifier que les sites habituellement bloqués par le pouvoir, notamment ceux des ONG défendant les droits de l'Homme, sont à nouveau accessibles dans le pays ce vendredi. Le site des Observateurs de FRANCE 24, jusque là censuré, est lui aussi disponible.

 

Il s'agit d'un événement sans précédent dans l'histoire d'Internet. Sous la pression d'un peuple, un gouvernement a plié et mis fin à une politique de censure du Web qui durait depuis plus de dix ans. Le discours du chef de l'État était certes ambigu, car celui-ci a ajouté que cette levée de la censure se ferait "en veillant au respect de la déontologie et des principes de la profession journalistique", une formulation suffisamment vague pour rendre possible un retour en arrière. Il faudra donc être vigilant pour s'assurer que le président tunisien tiendra sa promesse à long terme... Mais, ce matin, force est de constater que les Tunisiens ont pour la première fois accès à une Toile qui n'a pas été filtrée par le pouvoir.

 

In s'agit donc, incontestablement, d'une victoire pour tous les internautes tunisiens. Pour tous ceux qui, depuis le début de la contestation, utilisent le Net pour rapporter, avec leurs témoignages et leurs images, ce qu'il se passe dans leur pays. Notre équipe tenait donc à remercier ses Observateurs tunisiens pour le travail formidable qu'ils ont effectué ces trois dernières semaines. Sans eux, nous n'aurions pas pu couvrir les événements comme nous l'avons fait, sur nos sites Internet et à l'antenne.

 

Et, qui sait, peut-être que ce qu'ils ont accompli donnera des idées et du courage à tous les internautes qui se battent à travers le monde pour accéder, eux-aussi, à un Internet libre.

 

Julien Pain

Responsable du site et de l'émission des Observateurs de FRANCE 24

 

Liste provisoire des sites qui ont été débloqués en Tunisie (source : Reporters sans frontières et tests réalisés par nos Observateurs) : Dailymotion, YouTube, amnesty.org, pdpinfo.org, kalimatunisie.com, plusieurs pages Facebook jusqu'ici censurées...

 

N'hésitez pas à compléter cette liste dans les commentaires de cet article !