Étalage de la très touristique rue Wangfujing à Pékin. Photo postée sur Flickr par Clara Maya.
 
La cuisine chinoise a la réputation d’être parfois très étonnante. Certains vendeurs profitent du filon et n’hésitent à proposer vers à soie, hippocampes ou pénis de moutons aux touristes. Des produits que les Chinois eux-mêmes rechigneraient à avaler.

"Pensez-à quelque chose que vous n’oseriez jamais manger et vous êtes à peu près sûr de le retrouver rue Wangfujing"

Jack Liu est bloggeur pour le site Chinahush sur lequel il a posté ce billet.
 
La cuisine chinoise est célèbre pour deux raisons : ses merveilleuses saveurs et son étrangeté. Et la rue commerçante de Wangfujing de Pékin illustre parfaitement cette étrangeté. Sur Google et YouTube, on trouve d’innombrables vidéos et photos d’étrangers stupéfaits par ce que les Chinois sont capables d’ingurgiter - que ce soient des moineaux dépecés, des cigales, des vers à soie, des serpents dont on a retourné la peau, des criquets géants ou des étoiles de mer.
 
Postée sur Flickr par Gohingplaces.
 
Pensez à quelque chose que vous n’oseriez jamais manger et vous êtes à peu près sur de le retrouver rue Wangfujing. Et à en juger par leurs réactions, les touristes sont absolument ravis. Ils ne profitent pas forcément de la nourriture mais ils adorent l’atmosphère exotique créée par cette étrange cuisine. Certains jouent même à "cap’ ou pas cap’ ? ". (…) Et après s’être bien amusés là-bas, ils partagent leur expérience sur Facebook ou sur leurs blogs. Conclusion ? Les Chinois mangent tout et n’importe quoi.
 
Des vers grillés. Photo postée sur Flickr par Clara Maya.
Des pénis de moutons. Photo postée sur Flickr par Clara Maya.
 
 "En tant que Chinois qui a grandi en Chine, je peux vous dire que je trouve cet endroit très étrange"
 
Mais en tant que Chinois qui a grandi en Chine, je peux vous dire que je trouve cet endroit très étrange et pour deux raisons. D’abord, parce que tous les vendeurs parlent anglais ! Pas parfaitement, mais ils peuvent vous donner le nom exact du ver que vous êtes en train d’avaler ou vous affirmer que manger des pénis d’animaux vous rendra fort. Vous imaginez un employé du McDonald's parler chinois [aux Etats-Unis] ? Alors pourquoi ces vendeurs parlent-ils anglais ? Deuxièmement, je n’ai pas croisé beaucoup de Chinois dans cette rue en train de savourer une araignée frite à la poêle. Alors si la rue Wangfujing est, comme on dit, le bon plan casse-croûte des Pékinois, pourquoi n’y a-t-il pas un Chinois en vue ?
 
Photo postée sur Flickr par Akathryna.
 
" Un ver frit planté sur un bâton ? Je n’appelle pas ça de la nourriture."
 
La raison c’est que cet endroit existe uniquement pour les touristes et notamment les étrangers. La nourriture est volontairement insolite. Le but est d’attirer le chaland. Et ça marche. Certains passent là-bas sans connaitre mais la plupart vient dans le but d’être surpris par les mets locaux. Mais un ver frit planté sur un bâton ? Je n’appelle pas ça de la nourriture.
 
Vendeurs de "snacks". Photo postée sur Flickr par Clara Maya.
 
Voici ce que le célèbre magazine de critique culinaire Dazhong en dit : "Cet endroit est un arnaque pour les gens qui viennent à Beijing pour la première fois ! Aucun magasin n’est tenu par des locaux et la plupart sont extrêmement sales. A chaque fois que je vais là-bas, j’ai des maux de ventre. Alors vous qui arrivez tout juste à Pékin, n’y allez pas".
Et il existe beaucoup d’autres critiques de ce genre.
 
Postée sur Flickr par Akathryna.
 
Alors comment trouver de la bonne nourriture chinoise ? Le meilleur moyen c’est de laisser vos amis chinois vous guider. Sinon j’ai trois conseils pour vous faire un bon dîner en Chine :
 
1) Si le vendeur parle français, fuyez ! 
2) Si l’endroit est rempli de laowai (étrangers) comme vous, fuyez !
3) Et ne convertissez pas les monnaies. Faites comme si un yuan valait un dollar/euro. Un bon dîner en Chine n’est pas censé vous couter une fortune."
 
Il existe aussi une alternative pour les moins aventuriers. Postée sur Flickr par Clara Maya.