BIRMANIE

Vidéo : les partisans d'Aung San Suu Kyi attendent sa libération imminente

 Aung San Suu Kyi va être libérée par la junte dans les prochaines heures. A Rangoun, 500 militants portant des T-Shirts et des pancartes à son effigie l'attendent devant le siège de la LND, son parti.   

Publicité

Capture d'une vidéo prise ce matin devant le siège du parti d'Aung San Suu Kyi à Rangoun et publiée sur le site du média d'opposition Démocratic Voice of Burma.

 

[MISE A JOUR 14H30] Aung San Suu Kyi va encore passer au moins une nuit en résidence surveillée. Les généraux de la junte ont signé un ordre de libération conditionnelle qui lui interdit toujours de voyager dans le pays et de rencontrer ses partisans. L'icone de l'opposition tente d'obtenir une libération intégrale et indique que les négociations n'ont pas abouti. Un responsable de son parti a demandé à la foule de ses partisans de rentrer et de revenir demain matin.

 

Aung San Suu Kyi va être libérée par la junte dans les prochaines heures. A Rangoun, 500 militants portant des T-Shirts et des pancartes à son effigie l'attendent devant le siège de la LND, son parti.

 

"Les autorités vont libérer Aung San Suu Kyi, c'est sûr." a indiqué un responsable birman. Son avocat précise, "ils ne peuvent pas prolonger sa détention."  Sa dernière condamnation à 18 mois de résidence surveillée expire samedi, moins d'une semaine après les premières élections en 20 ans, dénoncées comme une mascarade par l'Occident.

 

En 1990, Aung San Suu Kyi avait largement remporté les élections avec son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND) mais la junte avait refusé sa victoire. La lauréate du prix Nobel de la paix, âgée de 65 ans, a passé 15 des 21 dernières années en détention surveillée.

 

Cette libération intervient moins d'une semaine après des éléctions législatives où le Parti de la solidarité et du développement (UDSP), créé de toutes pièces par la junte, a remporté une très large victoire, entachée de fraudes selon l'opposition. La LND a boycotté ce scrutin, ce qui a poussé la junte à la dissoudre.

 

Vidéo prise ce matin devant le siège du parti d'Aung San Suu Kyi à Rangoun et publiée sur le site du média d'opposition Démocratic Voice of Burma.