RUSSIE

Petit guide vidéo pour combattre les fraudes électorales

Les soupçons de fraudes électorales sont monnaie courante en Russie où le parti de Vladimir Poutine, Russie unie, remporte très souvent les élections avec un écart suspect. Lors des derniers scrutins municipaux, un observateur électoral a choisi de filmer sa chasse aux irrégularités, pour donner l’exemple.   

Publicité

Des membres du comité électoral tranche à la hache les bulletins de vote non utilisés pour éviter les bourrages d'urnes.

Les soupçons de fraudes électorales sont monnaie courante en Russie où le parti de Vladimir Poutine, Russie unie, remporte très souvent les élections avec un écart suspect. Lors des derniers scrutins municipaux, un observateur électoral a choisi de filmer sa chasse aux irrégularités, pour donner l’exemple.

Le 10 octobre, Sergei Rusakov était observateur électoral indépendant (non affilié à un parti politique) lors des élections municipales de sa ville, Rostov-sur-le-Don, dans le sud-ouest du pays. Avec d’autres observateurs, il a réussi à empêcher plusieurs tentatives de fraudes mais n’a pu déjouer toutes les irrégularités. Si bien que c’est le candidat de Russie unie qui, une fois de plus, a remporté le scrutin, mais avec 40 % des voix seulement. Dans la majorité des bureaux de vote alentours, les candidats de Russie unie ont rassemblé autour de 90 % des voix...

Sergei a posté plusieurs vidéos de cette journée sur son blog. Une sorte de guide en images destiné à ceux qui souhaitent déceler les fraudes les plus fréquentes.

 

"Dans l'une des urnes, il y avait 26 bulletins de vote de plus que de noms enregistrés sur la liste électorale !"

C’était la première fois que j’étais observateur électoral. Je me suis porté volontaire parce que je voulais voir par moi-même si cela valait le coup de se déplacer pour ces 'élections'.

J’ai constaté de nombreuses irrégularités dans le bureau où j’étais. La loi dit que le comité électoral doit donner la liste des électeurs qui y sont inscrits aux observateurs afin qu'ils puissent vérifier si elle est conforme. Mais cela nous a été refusé, au motif qu’il fallait 'protéger les données'.

L'un des observateurs, Vladimir Dulchik, a trouvé une urne dont les scellés avaient été cassés. Elle était à moitié pleine, ce qui signifie certainement que quelqu’un l’avait mise de côté pour la remplir de bulletins falsifiés.

Dans un autre bureau, un observateur indépendant a constaté que, dans une urne, il y avait 26 bulletins de vote de plus que de noms enregistrés sur la liste électorale ! Il l’a signalé et les résultats électoraux du bureau ont été déclarés invalides.

Nous avons par ailleurs déposé plusieurs plaintes. Certaines font l’objet d’enquêtes.

Selon moi, les résultats des élections en Russie ne sont plus 'joués d’avance'. Les candidats s’engagent dans de vraies batailles politiques. Il y en a néanmoins quelques uns qui usent de méthodes frauduleuses pour gagner. Les candidats de Russie unie ont peut-être largement remporté le scrutin partout ailleurs mais, dans notre bureau, les résultats ont été très différents.

Combattre les irrégularités n’est pas seulement possible, c’est aussi absolument indispensable."

 

Un membre du comité électoral découvre qu’une urne n’a pas été remplie correctement. Les scellés ont été abîmés, ce qui signifie que quelqu’un a certainement voulu bourrer l’urne de faux bulletins après le vote.

Un observateur électoral [derrière la caméra] est empêché de circuler librement dans le bureau de vote et d’accéder aux listes électorales. Il demande : "Pour quelle raison m’interdisez-vous de voir les listes ?” La femme en violet répond : "C’est la loi", mais elle ne sait pas lui préciser quelle loi.

Cette vidéo montre ce qu’on devrait systématiquement faire avec les bulletins non utilisés. Avec une hache ou un cutter, il faut couper le coin des bulletins pour les rendre invalides et empêcher qu’ils soient utilisés pour bourrer les urnes.

Un bon exemple de décompte des voix : des représentants de tous les candidats et des observateurs indépendants sont autour de la table pour suivre le processus et s’assurer qu’il n’y a aucune irrégularité.