CÔTE D’IVOIRE

Les piétons d'Abidjan veulent récupérer leurs trottoirs

Si vous traversez Abidjan, vous vous rendrez vite compte que les piétons n'ont plus le monopole du trottoir. Les passants se sont fait piquer la place par les commerçants et sont forcés de marcher sur la chaussée... au milieu des voitures. Lire la suite...

Publicité

Si vous traversez Abidjan, vous vous rendrez vite compte que les piétons n’ont plus le monopole du trottoir. Les passants se sont fait piquer la place par les commerçants et sont forcés de marcher sur la chaussée… au milieu des voitures.

Selon l’Organisation pour la sécurité routière ivoirienne (OSER), 11 000 personnes sont blessées sur les routes de Côte d’Ivoire tous les ans et 600 personnes tuées.

Billet réalisé avec la collaboration de Ségolène Malterre, journaliste à France 24.

"Tout ça se fait avec la complicité des autorités"

Michel Vemba dirige une entreprise de transports à Abidjan. Il nous a envoyé ces photos.

À Abidjan, les trottoirs sont tous occupés de façon complètement anarchique, que ce soit par des commerçants, des mécaniciens ou des camions garés en travers. Il arrive même que des vendeurs bloquent l'accès aux bandes blanches [passages piétons], forçant les passants à traverser n'importe où.

 

 

Les commerçants achètent un ticket d'emplacement à la mairie pour faire déborder leur boutique sur le trottoir. Tout ça se fait donc avec la complicité des autorités.

Ces vendeurs pourraient s'installer dans des endroits plus adaptés, comme les marchés, où il y a des places libres, mais non,  ils préfèrent se mettre dans les principaux lieux de passage. C'est meilleur pour leur commerce !

Résultat, les piétons sont obligés d'emprunter la chaussée au risque de se faire renverser. Il serait temps que le gouvernement impose aux mairies et à la police de tenir compte du droit des piétons à circuler sans risquer leur vie."